Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L'innovation en agronomie, quelle mise en perspective ?

Résumé : Le premier angle est de reconnaître la coexistence de deux grandes tendance sen termes d’innovation dans les domaines de l’agriculture. La première vise à exclure de l’activité agricole les «objets de nature». Elle se développe depuis le XIXème siècle, au travers de processus d’artificialisation qui aboutissent aujourd’hui à la culture in vitro, aux fermes urbaines verticales, le développement de relations digitalisées. Cette voie d’innovation tend maintenant à exclure l’agronomie et l’agronome de l’agriculture. Ceux qui interviennent dans cette voie, au-delà des machines, sont des acteurs hyperspécialisés dans les domaines du numérique, de la chimie, de la biologie in vitro. La seconde tendance, plus illustrée lors des Entretiens du Pradel 2019, vise à l’inverse à renouveler l’activité agricole en réintroduisant les objets de nature: réintroduire des animaux ou de la biodiversité dans les cultures, réinvestir l’espace et même réintroduire le lien social, par exemple par la reconnexion entre producteurs et consommateurs. Dans cette voie, l’agronome a un rôle important, même s’il doit renouveler certains de ses outils et concepts.Deuxième angle important pour penser l’innovation:se rappeler que l’innovation est profondément inscrite dans des réseaux, des institutions,des connaissances,des histoires technologiques. C’est ce que traduisent les notions de systèmes sociotechniques ou de systèmes d’innovation. L’innovation technique est complètement imbriquée dans des relations humaines et des trajectoires qui peuvent la contraindre. De ce fait, les agronomes (et leurs connaissances, réseaux, institutions) peuvent avoir deux positions. Ils peuvent être des «verrouilleurs» et travailler sur des incrémentations de systèmes existants,c’est-à-dire des améliorations progressives et dans la continuité de l’agriculture telle qu’elle est aujourd’hui. Ils peuvent être des «déverrouilleurs»et chercher à ouvrir des portes, pour construire des trajectoires nouvelles. Dans la réalité, le rôle de l’agronome oscille parfois entre les deux ou peut évoluer dans le temps, selon sa carrière, ses envies, ses engagements.Le troisième angle découle de la reconnexion de la réflexion sur l’innovation agricole aux grands enjeux sociétaux: changement climatique, biodiversité, santé, alimentation, changement social, etc. Cette convergence historique d’urgences amène à revoir la manière de produire des connaissances en agronomie. On peut identifier quatre enjeux. Le premier est de traiter de la complexité croissante de l’agriculture. Cela renforce par exemple le besoin de réflexions systémiques. Le second pointe le besoin de penser la singularité de chaque situation pour donner moyen aux acteurs locaux de se renouveler. Le troisième est participatif: comment partager des L’innovation en agronomie, quelle mise en perspective?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03179264
Contributor : Lorène Prost <>
Submitted on : Wednesday, March 24, 2021 - 11:12:20 AM
Last modification on : Wednesday, September 8, 2021 - 12:10:02 PM

File

Cerf et al AES vol 10 n12 Prad...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03179264, version 1

Citation

Marianne Cerf, Lucie Dupré, Jacques Lasseur, Jean-Baptiste Millard, Lorène Prost, et al.. L'innovation en agronomie, quelle mise en perspective ?. Agronomie, Environnement & Sociétés, Association Française d'Agronomie (Afa), 2020, 10 (2). ⟨hal-03179264⟩

Share

Metrics

Record views

80

Files downloads

50