Comment l'évolution de l'évaporation potentielle impacte les sécheresses - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2019

Comment l'évolution de l'évaporation potentielle impacte les sécheresses

Abstract

Interannual variations in river flow are closely related to those of the climate, primarily variations in precipitation and in evaporation. While precipitation varies greatly from one year to the next, evaporation is slowly changing and its natural variations sometimes difficult to differentiate from the signal of the global warming. The evaluation of potential evaporation, used in hydrology to assess actual evaporation, and its impacts on droughts is difficult because this quantity is not directly measurable (or exceptionally) and it therefore almost always results from a model. To help us choose the the most reliable formulation of potential evaporation for future projections, we propose to evaluate the elasticity of the modulus of flow to precipitation and potential evaporation through a linear relationship, on a large set of French catchments for which long series of flows and climatic data are available. On this set of basins, we test a set of potential evaporation formulations popular in hydrology and we discuss the possibilities of identifying the most representative formula for the interannual variations of flow at the scale of France.
Les variations interannuelles du débit des rivières sont intimement liées à celles du climat, en particulier aux variations des précipitations et de l'évaporation. Tandis que les précipitations varient fortement d'une année sur l'autre, l'évaporation évolue lentement, avec des variations naturelles parfois difficiles à différencier du signal de celui du réchauffement planétaire. L'évaluation de l'évaporation potentielle, utilisée en hydrologie pour accéder à l'évaporation réelle, et de son impact sur les sécheresses est difficile car cette grandeur n'est pas directement mesurable (sauf exception) et elle résulte donc presque toujours d'un calcul. Pour nous aider à choisir la formulation de l'évaporation potentielle la plus sûre pour des projections futures, nous nous proposons d'utiliser un large ensemble de bassins versants français pour lequel de longues séries de débits et de données climatiques permettent d'évaluer l'élasticité du module de l'écoulement aux précipitations et à l'évaporation potentielle au moyen d'une relation linéaire. Nous testons sur cet échantillon de bassins un ensemble de formulations de l'évaporation potentielle populaires en hydrologie et discutons des possibilités d'identifier la formule la plus représentative des variations interannuelles du débit à l'échelle de la France.
Fichier principal
Vignette du fichier
ROYER-GASPARD_SHF2019_Article.pdf (878.97 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03278562 , version 1 (05-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03278562 , version 1

Cite

Paul Royer-Gaspard, Vazken Andréassian, Guillaume Thirel, Charles Perrin. Comment l'évolution de l'évaporation potentielle impacte les sécheresses. Colloque UNESCO-SHF : « Sécheresses 2019, Paris 11-12 et 13 décembre 2019 », Dec 2019, Paris, France. ⟨hal-03278562⟩
125 View
34 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More