Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Identification de molécules antivirales cellulaires impliquées dans l’adaptation et la transmission inter-espèces du virus de l’hépatite E

Résumé : Le virus de l’hépatite E (HEV) appartient à la famille Hepeviridae. Quatre génotypes principaux circulent chez l’homme (HEV-1 à -4). Les génotypes HEV-1 et HEV-2 sont exclusivement humains alors que les HEV-3 et HEV-4 sont zoonotiques. Le porc est le principal réservoir desHEVzoonotiques. Les transmissions inter-espèces se produisent principalement par la consommation de viande contaminée peu cuite. En raison de sa forte prévalence dans les élevages de porcs, le HEV est un problème de santé publique important et fait partie de l’initiative One Health. Les infections à HEV sont asymptomatiques chez le porc tandis que chez l’Homme la gravité de l’infection va de formes asymptomatiques à des hépatites aiguës résolutives ; elle peut aussi aller jusqu’à des cas chroniques ou des formes très sévères avec des taux de mortalité élevés chez les femmes enceintes. Ces différences de pathologie et/ou de susceptibilité d’hôtes (HEV-1 versusHEV-3) pourraient provenir d’une modulation des réponses antivirales immunitaires innées. Lors d’une infection virale, la sécrétion d’interféron conduit à l’expression de centaines de gènes stimulés par l’interféron (ISG). Les ISG peuvent protéger une espèce donnée contre un pathogène en limitant la réplication de celui-ci, jouant ainsi un rôle essentiel dans la prévention de la transmission inter-espèces. L’étude que nous avons menée vise à identifier et caractériser les ISG qui ont des propriétés antivirales contre le HEV et qui sont impliqués dans la transmission inter-espèces. Pour cela, l’expression d’ISG spécifiques a été évaluée après infection par un HEV-3 in vitro dans des cellules hépatiques humaines et in vivo dans des foies de porcs après infection expérimentale. D’autre part, grâce à l’utilisation d’une banque de lentivirus exprimant des ISG, nous avons identifié les ISG qui ont des propriétés antivirales contre la réplication du HEV-1 ou HEV-3. Les ISG d’intérêts identifiés par ces deux approches seront ensuite caractérisés afin de déterminer si leur mécanisme d’action est conservé entre les espèces hôtes et s’ils sont efficaces contre les génotypes HEV humains ou zoonotiques. Dans l’ensemble, cette étude contribuera à une meilleure compréhension des déterminants de l’hôte et du virus impliqués dans la pathogenèse du HEV et la transmission inter-espèces.
Document type :
Poster communications
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03338981
Contributor : Virginie Doceul <>
Submitted on : Thursday, September 9, 2021 - 11:08:57 AM
Last modification on : Friday, September 10, 2021 - 3:35:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03338981, version 1

Collections

Citation

Léa Meyer, Isoline Duquénois, Marie Pellerin, Arthur Wickenhagen, Sam Wilson, et al.. Identification de molécules antivirales cellulaires impliquées dans l’adaptation et la transmission inter-espèces du virus de l’hépatite E. XXIIes Journées francophones de virologie, Apr 2020, Paris, France. Virologie. ⟨hal-03338981⟩

Share

Metrics

Record views

4