Engorgement en eau puis sécheresse affectent différemment la croissance de jeunes chênes pédonculés et sessiles - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles (Review Article) Rendez-vous Techniques de l'ONF Year : 2022

Engorgement en eau puis sécheresse affectent différemment la croissance de jeunes chênes pédonculés et sessiles

Abstract

Dans la littérature, le chêne pédonculé (Quercus robur) est réputé plus tolérant à l’engorgement en eau du sol que le chêne sessile (Quercus petraea) qui, à l’opposé, serait plus tolérant à la sécheresse. En forêt, ces deux espèces sont souvent confrontées à la succession dans le temps de ces deux contraintes, engorgement puis sécheresse, dans la même année. Il nous a semblé important de mieux comprendre et caractériser l’effet de cette succession sur la dynamique de croissance des deux chênes. Pour cela, nous avons essayé de reproduire, en conditions semi-contrôlées, une contrainte édaphique de sécheresse estivale précédée ou non par un épisode d’engorgement printanier sur de jeunes plants en pot.
Fichier principal
Vignette du fichier
RDVT73_p43-47.pdf (2.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03684741 , version 1 (14-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03684741 , version 1

Cite

Thierry Ameglio, Estelle Noyer, Philippe Balandier. Engorgement en eau puis sécheresse affectent différemment la croissance de jeunes chênes pédonculés et sessiles. Rendez-vous Techniques de l'ONF, 2022, 73, pp.43-47. ⟨hal-03684741⟩
168 View
28 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More