Impact d'une copule non-Gaussienne dans l'estimation REML du mod èle g én étique animal bivari é pour des populations sous s élection - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Impact d'une copule non-Gaussienne dans l'estimation REML du mod èle g én étique animal bivari é pour des populations sous s élection

(1) , (2, 3) , (1)
1
2
3

Abstract

In the classical multiple-trait animal models used in a genetic context, variance components are frequently estimated using Restricted Maximum Likelihood method (REML) under the Gaussian assumption for the bivariate traits. Nevertheless, in practice, this hypothesis is not always realistic. We simulated populations mimicking a selection schema encountered in pig farming and assessed the impact of a non-Gaussian multivariate distribution on the residual part generated by a non-Gaussian copula. When the breeders were selected at random, we did not observe any significant impact on the estimated parameters despite the underlying Gaussian assumption. Nevertheless, when the breeders were selected in order to improve the two traits, with a truncation selection process based on BLUP estimation of the breeding values, we observed significant differences with the true parameters, particularly with asymmetric bivariate distributions on the residual part.
Dans les mod`eles multi-caract`eres utilis´es en g´en´etique animal, les composantes de variances sont tr`es souvent estim´ees par des m´ethodes de maximum de vraisemblance restreinte (REML) sous l’hypoth`ese de normalit´e jointe des caract`eres, bien qu’en pratique cette hypoth`ese n’est pas toujours r´ealiste. Nous avons simul´e des populations mimant un sch´ema de s´election classique rencontr´e dans les ´elevages porcins et mesur´e l’impact d’une distribution multivari´ee non Gaussienne sur les r´esidus (de part une copule non-Gaussienne) sur les estimations r´ealis´ees en pratique. Les r´esultats ont montr´e que lorsque les reproducteurs sont s´electionn´es au hasard, nous n’observons aucun impact significatif sur les estim´es, malgr´e l’hypoth`ese Gaussienne sous-jacente. N´eanmoins, lorsque les reproducteurs sont s´electionn´es de fa¸con `a am´eliorer les deux caract`eres d’int´erˆet par un processus de troncation bas´e sur les pr´edictions BLUP des valeurs g´en´etiques, on observe des diff´erences significatives avec les param`etres th´eoriques, en particulier avec des distributions bivari´ees asym´etriques sur la partie r´esiduelle
Fichier principal
Vignette du fichier
Rohmer_et_al_JdS2022.pdf (206.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03699461 , version 1 (20-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03699461 , version 1

Cite

Tom Rohmer, Anne Ricard, Ingrid David. Impact d'une copule non-Gaussienne dans l'estimation REML du mod èle g én étique animal bivari é pour des populations sous s élection. Journées des Statistiques 2022, Jun 2022, Lyon, France. ⟨hal-03699461⟩
22 View
6 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More