Impact des modes de production économes en pesticides de synthèse sur la qualité microbiologique des sols viticoles - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Impact des modes de production économes en pesticides de synthèse sur la qualité microbiologique des sols viticoles

(1) , (1) , (2) , (3) , (1) , (1)
1
2
3
Cyril Zappelini
Samuel Dequiedt
  • Function : Author
  • PersonId : 1154305
Jean Masson
  • Function : Author
  • PersonId : 1148615
Pierre‐alain Maron
Lionel Ranjard

Abstract

La viticulture est un secteur d‘activité agricole stratégique pour la France car elle représente le 1er poste exportateur du secteur agroalimentaire pour seulement 3% de la SAU Française. Toutefois, elle est aussi une forte consommatrice de produits phytosanitaires avec 20% des pesticides utilisés en France à elle seule, couplé aussi a une forte mécanisation. Tout ceci entraîne une dégradation de la qualité des sols, qu’elle soit physique (Quiquerez et al., 2008), ou biologique (Dequiedt et al., 2011). Une baisse importante de la biodiversité du sol altère ses grandes fonctions d’intérêts telles que la décomposition de la matière organique et la fourniture d’éléments minéraux, l’effet barrière aux populations exogènes de pathogènes, l’amélioration de la structure du sol, la dégradation des polluants (Maron et Ranjard, 2019). Face à ces constats, la viticulture biologique (AB, 9% de la SAU viticole), voire biodynamique (BD, 1% de la SAU viticole) se développent fortement avec un taux moyen de conversion de 1-2% par an. Toutefois, à ce jour nous manquons encore de connaissances sur les impacts de ces modes de production et sur les pratiques associées notamment sur la qualité des sols viticoles. Il est donc encore difficile de conclure sur l’intérêt et la légitimité de ces modes de production dans un contexte de transition agroécologique. Dans ce contexte, l’INRAE Dijon a lancé une étude à grande échelle impliquant directement les viticulteurs en pratiques stabilisées dans différents modes de production. Ce projet, appelé EcoVitiSol, est financé par l’Office Français de la Biodiversité et le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne. L’objectif d’EcoVitiSol est d’étudier scientifiquement l’impact des modes de production (conventionnelle,50e congrès du Groupe Français de recherche sur les Pesticides, 18-20 mai 2022, NAMUR 24 Oral AB, BD) sur la qualité écologique et plus particulièrement microbiologique des sols.
Not file

Dates and versions

hal-03719569 , version 1 (11-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03719569 , version 1

Cite

Cyril Zappelini, Samuel Dequiedt, Vincent Masson, Jean Masson, Pierre‐alain Maron, et al.. Impact des modes de production économes en pesticides de synthèse sur la qualité microbiologique des sols viticoles. 50e congrès du Groupe Français des Pesticides, May 2022, Namur, Belgium. ⟨hal-03719569⟩
34 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More