Pesticides : le besoin de fixer un horizon de sortie est une «évidence» (chercheur) - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Other Publications Agrafil Year : 2022

Pesticides : le besoin de fixer un horizon de sortie est une «évidence» (chercheur)

Xavier Reboud

Abstract

«Pour les scientifiques,il est maintenant évident qu’il faudrait fixer un horizon de sortie des pesticides»,assumeXavier Reboud, directeurderechercheàInraeetprésidentducomitéscientifique d’orientation d’Ecophyto,à la veille d’un congrèsinternational à Dijon autour del’agriculture sans pesticides.«La première fois qu’on m’en a parlé, j’ai trouvé cela idiot. Jefaisaisle parallèleavecla médecine,en pensant qu’on utiliserait toujours des insecticideset des herbicides»,reconnaîtle chercheur.Mais seule la perspectived’un horizon de sortie, estime-t-il désormais,permettra«de mobiliserlesleviersmajeurs»,tels queladiversification,ou desvariétésaux rendementsinférieursà ceux des variétés dites «élite». Autre argument: «seules les logiques collectives permettent d’atteindre desmassescritiques suffisantes»,poursuit Xavier Reboud,citant l’exemplede la lutte contre lespapillonsde la grappepar phéromones.La miseenplacede filièresvalorisantdescultures de diversification comme la féverole ou la caméline nécessiteraitde même des volumes plus importants. Si elle nefigurepasencoredansEcophyto,lasortie despesticidespourraitaussi,selonle chercheur,s’envisagerà l’échellerégionaleou locale,autraversdes
No file

Dates and versions

hal-03823953 , version 1 (21-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03823953 , version 1

Cite

Xavier Reboud. Pesticides : le besoin de fixer un horizon de sortie est une «évidence» (chercheur). 2022. ⟨hal-03823953⟩
23 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More