L'aquaponie : Un modèle de complémentarité élevage-culture ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

L'aquaponie : Un modèle de complémentarité élevage-culture ?

(1) , (2) , (2) , (3) , (4)
1
2
3
4
Christophe Jaeger
Pierre Foucard
  • Function : Author
  • PersonId : 1033920
Aurélien Tocqueville
  • Function : Author
  • PersonId : 1033921
Sarah Nahon
Joël Aubin

Abstract

Un système aquaponique (SA) est un système intégré qui combine un système d’élevage aquacole en eau recirculée et un système de culture hydroponique (SH). Il est conçu pour que les plantes captent les nutriments dissous rejetés par les poissons pour former ainsi un système plus respectueux de l’environnement que si les deux systèmes fonctionnaient séparément. Ainsi, plusieurs SA sont en cours de développement, mais peu d’informations sont disponibles quant à leurs performances globales de ce point de vue. Le but de cette étude a été d’analyser l’efficacité d’utilisation des nutriments et les impacts environnements d’un SA, et plus précisément d’un SA carpes-salades sous serre. Le bilan de masse de l’azote (N) et du phosphore (P) ont été calculés et une Analyse de Cycle de Vie (ACV) a été réalisée pour le SA et un système hydroponique seul de salade (SHS), identique au SH du SA, fonctionnant au même moment sous la même serre. L’étude s’est déroulée sur un cycle de 52 jours, correspondant au temps nécessaire pour récolter une salade commercialisable. Les bilans de masse étaient biens équilibrés avec 24,6% de N disparu, vraisemblablement dû à du dégazage sous forme de N2, et avec 6,6% de P disparu, vraisemblablement dû à une sous-estimation de la quantité de sédiments. Au début de l’étude, le N représentait 55,9%, 37,1% et 0,1% de l’intrant total en N respectivement dans l’aliment poissons, le stock initial de poissons et les plants de salade. A la fin, le N représentait 47,6% et 0,4% de l’intrant total en N respectivement dans le poisson pêché et les salades. Au début de l’étude, le P représentait 56,94%, 40,20% et 0,03% de l’intrant total en P respectivement dans l’aliment poissons, le stock initial de poissons et les plants de salade. A la fin, le P représentait 51,52% et 0,42% de l’intrant total en P respectivement dans le poisson pêché et les salades. L’ACV indiquait clairement deux impacts environnementaux majeurs : l’origine des nutriments et l’utilisation d’énergie. Le gain d’un kg de croît de salade dans le SA avait clairement moins d’impacts environnementaux que dans le SHS, sur le changement climatique, l’acidification, l’eutrophisation, la compétition sur l’utilisation des surfaces et sur la demande totale en énergie. Néanmoins, une diminution sur l’utilisation en eau n’était pas observée. L’indicateur portant sur l’utilisation de la production primaire nette mettait en évidence la dépendance du SA en ressources naturelles, et plus spécifiquement en farines et huiles de poissons. Comparé à l’utilisation d’engrais chimiques dans le SHS, l’utilisation de nutriments issus de l’aliment poissons dans le SA diminuaient l’impact sur le changement climatique mais augmentaient l’utilisation de ressources naturelles.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019 12 12 Presentation CIAG Aquaponie Jaeger-ja.pdf (6.16 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03888482 , version 1 (07-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03888482 , version 1

Cite

Christophe Jaeger, Pierre Foucard, Aurélien Tocqueville, Sarah Nahon, Joël Aubin. L'aquaponie : Un modèle de complémentarité élevage-culture ?. Carrefours de l'innovation agronomique, INRA - ADEME, Dec 2019, Poitiers, France. ⟨hal-03888482⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More