L’Accord UE-Tunisie de 1998 rend-il la filière de l’huile d’olive tunisienne plus durable : une approche qualitative - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

L’Accord UE-Tunisie de 1998 rend-il la filière de l’huile d’olive tunisienne plus durable : une approche qualitative

(1) , (1) , (1) , (1)
1

Abstract

Depuis 1998, l’UE et la Tunisie sont liées par un accord de libre-échange qui octroie à la Tunisie la possibilité d’exporter vers l’UE en franchise de droits 56 700 tonnes d’huile d’olive. Nous qualifions l’oliveraie tunisienne de common soit par le foncier soit par la gestion de l’eau qui est une ressource rare dans un climat désertique. Nous nommons commoning l’ensemble de pratiques partagées par les petits oléiculteurs qui garantit une huile quasiment bio. Ceci regroupe les choix de gestion en eau, en intrants et d’occupation des sols par des oliviers endémiques. Pourtant malgré cette production bio potentiellement à forte valeur ajoutée, l’huile d’olive est vendue à des importateurs européens quasiment en vrac. Nous étudions les règles l’UE qui régulent l’importation d’huile et étudions leurs impacts sur l’exclusion des petits producteurs, leur commoning et la durabilité de l’oliveraie tunisienne.
Not file

Dates and versions

hal-03895114 , version 1 (12-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03895114 , version 1

Cite

Samson Zadmehran, Fatiha Fort, Clara Roussey, Zouhair Bouhsina. L’Accord UE-Tunisie de 1998 rend-il la filière de l’huile d’olive tunisienne plus durable : une approche qualitative. 17ème congrès du RIODD - Communs, communautés, territoires : quelles voies pour les transitions ?, Nov 2022, Aubervilliers, France. ⟨hal-03895114⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More