La dimension sociale de l'orientation des pratiques des agriculteurs Autorités, déférences et conflits épistémiques - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Agronomie, Environnement & Sociétés Year : 2022

La dimension sociale de l'orientation des pratiques des agriculteurs Autorités, déférences et conflits épistémiques

Abstract

The purpose of this paper is to show how social rationality can guide the way farmers change practices, and how this social rationality allows them to rely on epistemic or social authorities. It clarifies how the notion of "authority" can be understood, and how the concepts of deference and reputation support it. The need for a farmer, in order to be able to act, to be part of one or more professional reference groups is specified. We thus speak of the "epistemology of testimony" or the "epistemology of the reputation" of authorities, as these testimonies and reputations make it possible to filter information and knowledge in order to access those that are technically AND socially relevant. It is shown how the structure of reference collectives is itself dynamic, leading over time to a repositioning of people and to changes in both the epistemic frameworks and the authorities that carry and defend them. Introducing the notion of epistemic conflicts, it is observed how at a macrosocial level these conflicts are generated by transformations specific to the postmodern society, to the place of research and to the use of socionumeric media.
Le but de cet article est de montrer comment une rationalité sociale est à l'oeuvre dans la manière dont les agriculteurs orientent leurs pratiques, et comment cette rationalité sociale leur permet de s'appuyer sur des autorités épistémique ou sociale. Il précise la manière dont la notion « d'autorité » peut être entendue, et comment les concepts de déférence et de réputation viennent l'étayer. La nécessité pour un agriculteur, pour pouvoir agir, de s'insérer dans un ou des collectifs professionnels de référence est soulignée. Il est ainsi parlé « d'épistémologie du témoignage » ou « d'épistémologie de la réputation » des autorités, ces témoignages et ces réputations permettant de filtrer les informations et connaissances pour accéder à celles techniquement ET socialement pertinentes. Il est montré comment la structure des collectifs de référence est elle-même dynamique, conduisant au cours du temps à un repositionnement des personnes et à des changements à la fois des cadres épistémiques et des autorités qui les portent et les défendent. Introduisant la notion de conflits épistémiques, il est observé comment à un niveau macrosocial ces conflits sont générés par des transformations propres à la société post-moderne, à la place de la recherche et à l'usage de médias socionumériques.
Fichier principal
Vignette du fichier
aes_vol12_n2_04_compagnone-vf.pdf (351.8 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-04036935 , version 1 (20-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04036935 , version 1

Cite

Claude Compagnone. La dimension sociale de l'orientation des pratiques des agriculteurs Autorités, déférences et conflits épistémiques. Agronomie, Environnement & Sociétés, 2022, 12 (2). ⟨hal-04036935⟩

Collections

INRAE CESAER
32 View
5 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More