Aquatic macroinvertebrate abundance in French experimental polyculture fishponds - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles (Data Paper) Ecological Solutions and Evidence Year : 2023

Aquatic macroinvertebrate abundance in French experimental polyculture fishponds

Abondance des macroinvertébrés aquatiques dans des étangs de polyculture expérimentaux en France

Abstract

Abstract Ponds host a variety of invertebrate species and contribute greatly to global biodiversity. Aquaculture influences macroinvertebrate diversity and productivity in ponds through several practices, such as macrophyte and water management. Fish stocking is also considered controversial for preserving biodiversity through the direct predation upon natural species and changes induced on the biotope. An experiment examined whether compartmentalized ponds with temporarily fish‐free areas had higher fish productivity and macroinvertebrate abundance and diversity than open ponds. The experimental design consisted of two treatments—compartmentalized (C) or open (O)—each applied to three ponds. Roach ( Rutilus rutilus ), tench ( Tinca tinca ) and common carp ( Cyprinus carpio ) were stocked in the ponds in March 2021. Juvenile pikeperch ( Sander lucioperca ) were stocked in the ponds in June. In the C ponds, three areas were created and opened successively: (C1) corresponding to ¼ of the pond surface to host roach, tench and common carp from March to May; (C2) ¼ of the pond surface restricted to fish from March to May; and (C3) ½ of the surface restricted to fish from March to July, except for juveniles of pikeperch which were stocked in June. We investigated patterns in abundance, dry biomass and productivity of macroinvertebrates four times from March to October. This article presents observed macroinvertebrate abundances and weighted dry biomass, and productivity estimated from them. Overall, 77,749 individuals were identified, of which one‐third were Chironomini and another one‐third were Oligochaeta . The invasive red swamp crayfish ( Procambarus clarkii ) was found in one pond in October. The two highest taxonomic richness values were found in C ponds (71 and 69 taxa). The lowest taxonomic richness (61 taxa) was in an O pond. Although dry biomass was clearly higher in the C ponds in March, no tendency could be seen between C and O ponds throughout the experiment. No difference in productivity was found between the C and O ponds among the experiment. By reporting macroinvertebrate abundance, biomass, productivity, size classes, developmental stages and high‐resolution taxonomic identification in a freshwater polyculture system, this dataset is one of the first of its kind.
Résumé Les étangs abritent une grande variété d'invertébrés et contribuent de manière significative à la biodiversité globale. L'aquaculture influence cette diversité d'invertébrés et la productivité des étangs par l'intermédiaire de différentes pratiques telles que la gestion de l'eau et des macrophytes. De même, l'empoissonnement est une pratique controversée pour la préservation de la biodiversité, en raison de la prédation directe sur les espèces naturellement présentes et les changements provoqués sur le milieu. Une expérience a été mise en place afin de déterminer si la productivité piscicole et l'abondance des macroinvertébrés aquatiques étaient plus importantes dans des étangs compartimentés avec certaines zones temporairement sans poissons, comparativement à des étangs « ouverts », c'est à dire sans compartiments. Le schéma expérimental comprenait deux traitements – compartimentés (C) ou ouverts (O) ‐, chacun appliqué à trois étangs. Les six étangs ont été empoissonnés avec des gardons ( Rutilus rutilus ), tanches ( Tinca tinca ) et carpes communes ( Cyprinus carpio ) en mars 2021. Des sandres juvéniles ( Sander lucioperca ) ont été empoissonnés en juin de la même année. Dans les étangs (C), trois zones ont été délimitées, puis ouvertes successivement: le compartiment (C1) correspondant à un quart de l'étang, empoissonné avec les gardons, tanches et carpes de mars à mai; le compartiment (C2) correspondant à un quart de l'étang, sans aucun poisson de mars à mai; le compartiment (C3) correspondant à la moitié de l'étang, sans aucun poisson de mars à juillet, sauf pour les sandres juvéniles empoissonnés en juin. Nous avons évalué l'abondance, la biomasse sèche et la productivité des macroinvertébrés à quatre dates entre mars et octobre 2021. Cet article présente les abondances et biomasses sèches observées des macroinvertébrés, et la productivité estimée à partir de ces deux paramètres. En tout, 77,749 individus ont été identifiés, dont un tiers était des Chironomini et un tiers était des Oligochaeta . L'écrevisse de Louisiane ( Procambarus clarkii ), espèce invasive, a été trouvée dans un étang en octobre. Les deux valeurs de richesse taxonomique les plus élevées ont été mesurées dans des étangs (C) (71 et 69 taxons). La plus faible richesse taxonomique (61 taxons) a été mesurée dans un étang (O). Bien que la biomasse sèche était clairement plus élevée dans les étangs (C) en mars, aucune tendance ne s'est dégagée entre les deux traitements au long de l'expérience. Aucune différence de productivité n'a été trouvée entre les deux traitement durant l'expérience. En renseignant l'abondance des invertébrés à une haute résolution taxonomique, leur biomasse, leur productivité, les classes de taille, les stades de développement, ce jeu de données est parmi les premiers de ce genre.
Invertebrates Ecol Sol and Evidence - 2023 - Maillot (2).pdf (1 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-04206999 , version 1 (14-09-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Marie Maillot, Marc Roucaute, Christophe Jaeger, Joël Aubin. Aquatic macroinvertebrate abundance in French experimental polyculture fishponds. Ecological Solutions and Evidence, 2023, 4 (3), pp.e12279. ⟨10.1002/2688-8319.12279⟩. ⟨hal-04206999⟩
15 View
1 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More