L’albédo, un levier d’atténuation du changement climatique méconnu : quel potentiel d’atténuation pour les prairies ? - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Other Publications Fourrages Year : 2022

L’albédo, un levier d’atténuation du changement climatique méconnu : quel potentiel d’atténuation pour les prairies ?

Pierre Mischler
  • Function : Correspondent author
  • PersonId : 968205

Connectez-vous pour contacter l'auteur
Eric Ceschia
Erwan Kerjose
  • Function : Author
  • PersonId : 1288195

Abstract

Ruminant livestock farming exacerbates climate change (CC) through land use and its greenhouse gas (GHG) emissions. Grassland management and livestock husbandry (with grazing or not) also affect the climate by modifying the albedo (α) of the land surface. Thus, albedo management via the adaptation of livestock management could become a lever for CC mitigation, similar to carbon (C) storage in the soil. The results presented here are derived from daily α measurements of 7 French grasslands. The albedo evolves according to variable time steps depending on the meteorological conditions: the presence of frost in autumn - winter generates intra and inter-day variability of α. In spring and summer, it is the rainfall after periods without precipitation, which decreases the α for a few days (-6.9 %). In the same way, agricultural practices have a more or less important effect on the α: mowing of refusals has the least impact: -3.5 % for a few days. This is less than grazing, -3.9 % on average for 2 weeks, whose effect depends on the instantaneous livestock load. Mowing has a more marked effect: -13.7 % for one month. Taking as reference a bare soil, the radiative forcing (RF) of grasslands, calculated from albedo dynamics is negative, which means a cooling effect on the climate. This value is on average more negative in summer (-11.1 W/m²) than in winter (-3.1W/m²) due to higher α levels because of the increased presentation of vegetation combined with higher solar radiation. A farm-scale albedo simulation shows that the average α of the crop rotation increases with the proportion of grass areas and suggests that systems relying more on grass would have a favorable RF for CC mitigation. This effect could be enhanced via adaptation of practices on grasslands to preserve and improve surface albedo
L'élevage de ruminants accentue le changement climatique (CC) par l'utilisation des terres et ses émissions de gaz à effet de serre (GES). La gestion des prairies et les modes d’élevages (à l’herbe ou non) affectent aussi le climat en modifiant l'albédo (α) de la surface terrestre. Ainsi la gestion de l’albédo via l’adaptation des modes d’élevage pourrait devenir un levier d’atténuation du CC, à l’instar du stockage du carbone (C) dans le sol. Les résultats présentés ici sont issus de mesures d’α quotidiennes de 7 prairies françaises. L’albédo évolue selon des pas de temps variables selon les conditions météorologiques : la présence de givre en automne - hiver génère variabilité intra et inter-journalière d’α. Au printemps et en été, ce sont les pluies après des périodes sans précipitations, qui diminuent l’α pendant quelques jours (-6.9 %). De la même manière, des pratiques agricoles ont un effet plus ou moins important sur l’α : la fauche de refus a le moins d’impact : -3.5 % pendant quelques jours. C’est moins que le pâturage, -3.9 % en moyenne pendant 2 semaines, dont l’effet est fonction du chargement instantané en bétail. La fauche a un effet plus marqué : -13.7 % pendant un mois. En prenant comme référence un sol nu, le forçage radiatif (FR) des prairies, calculé à partir des dynamiques d’albédo est négatif, ce qui signifie un effet refroidissant sur le climat. Cette valeur est en moyenne plus négative en été (-11.1 W/m²) qu’en hiver (-3.1W/m²) du fait de niveaux d’α plus forts en raison de la présentation accrue de végétation combinée à un rayonnement solaire plus élevé. Une simulation de l’albédo à l’échelle d’exploitations montre que l’α moyen de l’assolement augmente avec la proportion des surfaces en herbe et suggère que les systèmes reposant le plus sur l’herbe auraient un FR favorable à l’atténuation du CC. Cet effet pourrait être accentué via l’adaptation des pratiques sur les prairies pour préserver et améliorer l'albédo de surface.
Embargoed file
Embargoed file
0 2 11
Year Month Jours
Avant la publication
Saturday, September 28, 2024
Embargoed file
Saturday, September 28, 2024
Please log in to request access to the document

Dates and versions

hal-04220769 , version 1 (28-09-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04220769 , version 1

Cite

Pierre Mischler, Morgan Ferlicoq, Eric Ceschia, Erwan Kerjose. L’albédo, un levier d’atténuation du changement climatique méconnu : quel potentiel d’atténuation pour les prairies ?. 2022. ⟨hal-04220769⟩
98 View
3 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More