Développement d’un modèle cellulaire HepaRG pour étudier la réponse IFN dans le contexte de l’infection par le HEV-3 - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Poster Year : 2024

Développement d’un modèle cellulaire HepaRG pour étudier la réponse IFN dans le contexte de l’infection par le HEV-3

Abstract

Le virus de l’hépatite E (HEV) provoque une hépatite qui peut se résoudre spontanément ou évoluer vers une hépatite fulminante, voire chronique. L’absence de modèle cellulaire robuste a retardé notre compréhension du HEV. Parmi les lignées cellulaires dispo- nibles pour étudier le HEV, les cellules HepaRG peuvent être diffé- renciées en hépatocytes et cholangiocytes après addition de DMSO. Habituellement, le DMSO est maintenu en culture pour préserver la différenciation cellulaire et l’expression de protéines spécifiques. Dans ces travaux, nous avons étudié l’impact du DMSO sur la dif- férenciation des cellules HepaRG, la réplication du HEV-3 et la réponse IFN. Nous avons étudié le niveau d’expression génique et protéique de marqueurs hépatocytaires par RT-qPCR (albumine, HNF4α, G6PC) et par immunofluorescence (IF) (albumine). Nous avons confirmé la surexpression de gènes spécifiques des hépatocytes dans les cellules HepaRG maintenues en DMSO, à un niveau com- parable à celui des hépatocytes humains primaires. Pour autant, lorsque le DMSO est retiré du milieu de culture, l’expression des marqueurs hépatocytaires demeurait élevée jusqu’à 100 jours, bien qu’à des niveaux plus faibles (2 à 50). Malgré une différenciation cellulaire plus élevée, la charge virale du HEV (RT-qPCR et mar- quage de l’ORF2 par IF) était plus faible en présence de DMSO (jusqu’à 2 logarithmes). La réponse IFN a été étudiée après l’infection par le HEV-3 dans des HepaRG. Une surexpression des gènes de l’IFN ou des ISG n’a été observée que tardivement après l’infection (D100) et était plus importante en l’absence de DMSO. En conclu- sion, nous avons montré que les cellules HepaRG doivent être culti- vées sans DMSO pour obtenir une réplication optimale du HEV-3, contrairement au HBV pour lequel l’ajout de DMSO est essentiel. Cette étude fournit une meilleure caractérisation de la lignée cellulaire HepaRG en tant que modèle robuste pour étudier le HEV et son interaction avec le système immunitaire inné.
No file

Dates and versions

hal-04560100 , version 1 (26-04-2024)

Identifiers

Cite

Stacy Gellenoncourt, Marie Pellerin, Aïlona Marcadet-Hauss, Julie Lucifora, David Durantel, et al.. Développement d’un modèle cellulaire HepaRG pour étudier la réponse IFN dans le contexte de l’infection par le HEV-3. XXVIes JOURNÉES FRANCOPHONES DE VIROLOGIE, Apr 2024, Bruxelles, Belgique. 28 (2), ⟨10.1684/vir.2024.1047⟩. ⟨hal-04560100⟩
3 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More