Les politiques industrielles au prisme de l’aménagement qualitatif de l’espace : le cas des Indications Géographiques pour les Productions Industrielles et Artisanales - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2024

Industrial policies through the prism of quality spatial planning: the case of Geographical Indications for Industrial and Artisanal Production

Les politiques industrielles au prisme de l’aménagement qualitatif de l’espace : le cas des Indications Géographiques pour les Productions Industrielles et Artisanales

Abstract

Geographical Indications for Industrial and Artisanal Production (IGPIAs), created at the initiative of the 2014 Consumer Law, have proved in recent years to be particularly effective tools in the context of industrial policies. Why do local areas have this heritage and today, what are they doing with it and how are they organising themselves? Each region can organise and identify the local resources, both tangible and intangible, that are needed to develop their region through the quality of their products. However, despite their potential, IGPIAs remain under-utilised in many areas. There are many reasons for this, ranging from a lack of awareness among local players to the absence of appropriate structures to manage and promote geographical indications. As part of industrial policies in line with the globalisation and de-industrialisation of recent years, IGPIAs can act as a lever to promote the local economy, strengthen territorial identity and enhance traditional know-how. They also help to protect local producers from unfair competition and to guarantee the quality and authenticity of products for consumers. It is therefore essential to understand how local areas are organising themselves to exploit the full potential of geographical indications. This means putting in place appropriate development policies, involving local stakeholders in defining the strategies and actions to be taken. With this in mind, it is interesting to analyse the successful experiences of certain regions that have been able to take advantage of geographical indications to boost their economy and their appeal through two case studies: Grenat de Perpignan and Pierre de Bourgogne. These examples can serve as a model and inspire other regions to develop similar initiatives.
Les Indications Géographiques pour les Productions industrielles et artisanales (IGPIA), créées à l’initiative de la loi Consommation de 2014, se sont révélées ses dernières années être des outils particulièrement efficaces dans le cadre de politiques industrielles. Pourquoi les territoires locaux ont-ils cet héritage et aujourd'hui, qu'en font-ils et comment s'organisent-ils ? Chaque territoire peut organiser, repérer les ressources locales matérielles comme immatérielles nécessaire à la constitution d'outils d'aménagement de leur territoire par la qualité de leurs productions. Cependant, malgré leur potentiel, les IGPIA restent sous-utilisées dans de nombreux territoires. Les raisons de cette sous-utilisation peuvent être multiples, allant du manque de sensibilisation des acteurs locaux à l'absence de structures adéquates pour gérer et promouvoir les indications géographiques. Affiliées à des politiques industrielles en phase avec les contextes actuels de mondialisations et de désindustrialisation connus ces dernières années, les IGPIA sont donc des outils agissant comme levier pour promouvoir l'économie locale, renforcer l'identité territoriale et valoriser le savoir-faire traditionnel. Elles permettent également de protéger les producteurs locaux contre la concurrence déloyale et de garantir aux consommateurs la qualité et l'authenticité des produits. Il est donc essentiel de comprendre comment les territoires locaux s'organisent pour exploiter pleinement le potentiel des indications géographiques. Cela passe par la mise en place de politiques de développement adaptées, impliquant les acteurs locaux dans la définition des stratégies et des actions à mener. Dans cette perspective, il est intéressant d'analyser les expériences réussies de certains territoires qui ont su tirer parti des indications géographiques pour dynamiser leur économie et leur attractivité au travers de trois cas d’étude : Grenat de Perpignan, Pierre de Bourgogne et Absolue Pays de Grasse. Ces exemples peuvent servir de modèle et inspirer d'autres territoires à développer des initiatives similaires.
No file

Dates and versions

hal-04607494 , version 1 (10-06-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04607494 , version 1

Cite

Baptiste Baujard. Les politiques industrielles au prisme de l’aménagement qualitatif de l’espace : le cas des Indications Géographiques pour les Productions Industrielles et Artisanales. Rencontres doctorales en urbanisme de l’APERAU internationale, APERAU, Jun 2024, Tours, France. ⟨hal-04607494⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More