Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Phénologie de la formation du bois chez le Mélèze : un pas vers une meilleure compréhension de la formation du bois par rapport à climat

Résumé : Le genre Larix intéresse les reboiseurs en raison de sa croissance rapide et de son bois apprécié. En particulier, le mélèze est une alternative intéressante au douglas pour les reboisements à basse et moyenne altitude. L'adaptation à l'environnement est une question clé pour les améliorateurs d'arbres forestiers. Cette question est particulièrement importante dans le cadre du changement climatique, où une diminution de la disponibilité en eau durant la saison de végétation est prédite. Trois espèces principales de mélèzes sont utilisées en reboisement en France : le mélèze d'Europe, le mélèze du Japon et leur hybride. Les bonnes performances du mélèze hybride en plantation témoignent de son grand potentiel. La structure cellulaire des cernes annuels reflète la réponse du cambium (division cellulaire, allongement et épaississement des parois) aux facteurs environnementaux (climat, fertilité, compétition…), ainsi que des stades physiologiques et l'effet de la génétique. La densité du bois peut être interprétée comme le produit de l'activité cambiale, et sa variation comme la réponse de l'arbre à son environnement. Toutefois, afin de bien comprendre cette réponse et les variations du processus de xylogenèse lui-même, il est important de repérer les évènements qui se succèdent lors de la production des cellules de bois. Plusieurs approches permettent de dater la formation du bois. Nous avons combiné de façon originale microdensitométrie et blessures du cambium (pinning method) afin d'étudier la dynamique de la fabrication du bois. Nous avons analysé les données obtenues du point de vue de l'améliorateur d'arbres forestiers. Cette nouvelle approche nous a permis d‘aller au-delà le caractère statique du profil microdensitométrique (où la densité varie en fonction de la distance) afin de le convertir en profil dynamique (où la densité varie en fonction du temps). La variation de la phénologie de l'activité cambiale peut être vue comme un mécanisme ajustant le fonctionnement des arbres à leur environnement. Si cet ajustement améliore leur valeur adaptative (fitness), alors les variations correspondantes de l'anatomie du bois peuvent être interprétées comme des caractères d'adaptation. L'intérêt pour les améliorateurs est double : d'un côté, il est urgent de mieux comprendre les liens entre phénologie cambiale, formation du bois et stress pédoclimatiques afin de concevoir des génotypes mieux adaptés à leur environnement. [...] Suite et fin du résumé dans la thèse.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02807390
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 03:47:01
Dernière modification le : mercredi 26 août 2020 - 15:39:52

Fichier

2011_Gauchat_thesis_1.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02807390, version 1
  • PRODINRA : 184313

Collections

Citation

Maria-Helena Gauchat. Phénologie de la formation du bois chez le Mélèze : un pas vers une meilleure compréhension de la formation du bois par rapport à climat. Sciences du Vivant [q-bio]. AgroParisTech, 2011. Français. ⟨tel-02807390⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

154

Téléchargements de fichiers

20