Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Etudes fonctionnelles de gènes impliqués dans la différenciation gonadique précoce chez la souris : Foxl2/Rspo1 et SRY/Sry

Résumé : Chez les vertébrés, avant la différenciation sexuelle, les futures gonades ou crêtes génitales, sont (\bipotentielles. Leur différenciation engendre la formation soit d'un ovaire, soit d'un testicule. Chez le mâle,la présence du gène SRY, induit la différenciation de ces crêtes génitales en testicules. En absence de celuici,ou si sa protéine est non fonctionnelle, des ovaires se forment. Ce travail traite de la différenciationsexuelle précoce et se divise en deux parties, traitant respectivement de la voie (1) femelle et (2) mâle.(1) La voie de différenciation sexuelle femelle a longtemps été considérée comme une voie par défaut.Cependant de récentes études prouvent l'existence de gènes « pro-ovariens)). Leurs invalidations peuventengendrer jusqu'à des inversions sexuelles (mâle XX). Cette étude se focalise sur le rôle de deux de cesgènes: Fox!2 et Rspondin-l (Rspol). Chez des souris XX, l'invalidation de ces gènes aboutit pour Fox!2 àune infertilité, pour Rspol à la formation d'ovo-testicules. Afin d'élucider le lien existant entre ces deuxgènes, ainsi que leur complémentarité dans la différenciation gonadique femelle précoce, nous avons réaliséla double invalidation de Fox!2 et RspoJ. Nos études immunohistologiques montrent une masculinisationdes gonades XX Fox!T'-IRspor'-. Selon nos résultats, ce phénotype serait dû à la présence de cellulesstéroïdogènes foetales actives, expliquant également la masculinisation du tractus génital. Nos résultatstendent à conclure que Fox!2 et Rspol appartiennent à deux voies de signalisation distinctes, qui réprimentla différenciation mâle, via entre autre, l' inhibition de la stéroïdogénèse foetale.(2) Malgré son rôle clef lors de la différenciation testiculaire, le gène SRYest très peu conservé entre lesdifférentes espèces. Cependant, grâce à la masculinisation de souris XX transgéniques pour un gène SRYexogène (humain ou caprin), une conservation phylogénétique inter-espèce de la protéine a été établit. Notreétude a permis de caractériser les lignées de souris transgéniques pour SRY caprin, mais également d'enétudier la régulation. En effet, le gène SRY est exprimé dès la différenciation sexuelle puis tout au long de lavie chez toutes les espèces de mammifères, excepté chez la souris où son expression s'éteint rapidement.Sur le promoteur SRY porcin, un site de fixation de la protéine SOX9 a été décrit comme induisant in vitroson expression. Grâce à l'étude de nouvelles lignées de souris transgéniques pour SRYg, dont le site SOX9 aété muté, nos résultats démontrent que ce site n' est pas le seul responsable de l'expression continue du gèneSRYg.
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02807876
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 04:39:42
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02807876, version 1
  • PRODINRA : 165031

Collections

Citation

Aurelie Auguste. Etudes fonctionnelles de gènes impliqués dans la différenciation gonadique précoce chez la souris : Foxl2/Rspo1 et SRY/Sry. Biologie de la reproduction. Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 2011. Français. ⟨tel-02807876⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1