Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Analyse des variations de poids et de teneurs en sucres du fruit de tomate par une approche intégrative combinant des études écophysiologique, génétique et moléculaire

Résumé : Le poids et la teneur en sucres du fruit sont deux caractères complexes, importants pour la qualité de la tomate. L’objectif de cette thèse est de disséquer ces deux caractères par une démarche pluridisciplinaire, impliquant des approches écophysiologiques, génétiques et moléculaires. Une population de 20 lignées d’introgression de Solanum chmielewskii dans le fonds génétique de S. lycopersicum a été cultivée en 2006 et en 2007 sous deux conditions de charges en fruits afin de moduler sa disponibilité en carbone : une forte charge où tous les fruits sont conservés sur les bouquets, et une faible charge constituée par un unique fruit par bouquet. Des indicateurs de processus écophysiologiques impliqués dans le poids et la teneur en sucres du fruit ont été mesurés ou estimés. Ils ont permis de caractériser les principaux processus écophysiologiques sous-jacents aux QTL de qualité, notamment la division et l’expansion cellulaire, la transpiration du fruit, et l’allocation carbonée pour la synthèse de composés structuraux. Un fort effet de la charge en fruits a été mis en évidence sur l’expression des QTL pour la plupart des caractères observés, indiquant l’occurrence d’interactions génotype x charge en fruits. L’utilisation d’un modèle écophysiologique prédisant la teneur en sucres d’un fruit de tomate à maturité, combiné à une détection de QTL, a permis d’identifier des colocalisations entre QTL de qualité et QTL de variables de fonctionnement du fruit telles que la fourniture du fruit en assimilats, la transformation métabolique des sucres en d’autres composés, ou la dilution des composés par l’entrée d’eau dans le fruit. Enfin, une lignée d’introgression portant des QTL de poids frais et de sucres avec des allèles aux effets opposés ainsi que la lignée conférant le fonds génétique ont été étudiées au niveau moléculaire par une analyse du transcriptome en phase d’expansion cellulaire. Des gènes candidats dont le niveau d’expression serait associé aux variations de poids et de teneurs en sucres du fruit, engendrées par une modification de la charge en fruits ont été identifiés. L’analyse en cinétique de l’expression de quelques gènes candidats a permis de mettre en évidence des liens entre variables écophysiologiques et moléculaires.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [329 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/tel-02819431
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 16:55:50
Dernière modification le : mercredi 5 août 2020 - 11:22:03

Fichier

38940_20100128111652656_1.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : tel-02819431, version 1
  • PRODINRA : 38940

Collections

Citation

Marion Prudent. Analyse des variations de poids et de teneurs en sucres du fruit de tomate par une approche intégrative combinant des études écophysiologique, génétique et moléculaire. Sciences du Vivant [q-bio]. Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, 2009. Français. ⟨tel-02819431⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53

Téléchargements de fichiers

25