Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Réponse des graminées des prairies permanentes à l'acidité, à l'aluminium et à la fertilisation (N,P): relations avec les traits fonctionnels

Résumé : La réponse à l'acidité du sol et à la toxicité de AL de graminées des prairies acides (A.capillaris, B.pinnatum, F.rubra,M.caerulea,S.decumbens, H.sulcatum) a été étudiée en plein champ dans des prairies extensives des Pyrénées (ph eau 5.00-6.0), en culture en pot sur sol acide (ph eau 4.1-5.1) et pauvre en P et en solution nutritive en chambre de culture. Dans l'essai agronomique de plein champ, la fertilisation réduit leur nombre tandis qu'un chaulage modéré de surface (ph 6.0) conserve les mêmes espèces. La biomasse aérienne est faible et limitée par l'acidité et la fertilité. La biomasse dépend de la fertilisation (+3.1 tonnes de matière sèche par ha et par an en moyenne sur trois ans) et peu de chaulage (+0.2T.ha-1.an-1). L'analyse des réponses de chaque espèce en culture en pot a montré l'importance de l'alimentation en P sur la croissance des parties aériennes et des racines. Une meilleure nutrition en P permet une meilleure croissance racinaire, qui peut participer à l'explication de la faible différence de biomasse entre traitements fertilisés et fertilisés chaulés. Le potentiel de toxicité de Al, principal facteur toxique dans les sols acides minéraux a été estimé par différents paramètres (Al échangeable 4-8me/100g; activité de Al dans la solution du sol, 1-8ùM). Le niveau de toxicité de Al relativement faible et le caractère limitant de l'alimentation en P expliquent le faible effet du chaulage apporté seul sans fertilisation. Ce faible effet suggère que les espèces présentes sont adaptées à un niveau faible de toxicité de Al et à la faible fertilité du milieu. L'étude de la liaison entre les traits fonctionnels des graminées et leur résistance à la toxicité de Al est indépendante des traits en matière sèche (TMS) et vitesse de croissance. Cependant un groupe homogène d'espèces tolérantes au stress, à faible vitesse de croissance et forte TMS, montre un potentiel de résistance à Al, cohérent avec les observations en plein champs. Les différences de résistance à Al entre espèces de graminées pourraient aider à diagnostiquer le risque de toxicité de Al en sol acide et la réactivité des milieux au chaulage.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [160 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/tel-02823930
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 22:03:49
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Fichier

21760_20110329054020840_1.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : tel-02823930, version 1
  • PRODINRA : 21760

Collections

Citation

Vahid Poozesh. Réponse des graminées des prairies permanentes à l'acidité, à l'aluminium et à la fertilisation (N,P): relations avec les traits fonctionnels. Sciences du Vivant [q-bio]. Institut National Polytechnique (Toulouse), 2007. Français. ⟨tel-02823930⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40

Téléchargements de fichiers

40