Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Développement hétéroblastique et croissance rythmique chez le chêne pédonculé (Quercus robur L.) : Etude de l'implication du métabolisme glucidique et de régulateurs de croissance

Résumé : Le déterminisme de la croissance rythmique de l’axe aérien a été abordé chez le chêne pédonculé (Quercus robur L.) à travers l’étude du développement hétéroblastique c’est à dire de la production par le méristème de trois types foliaires : les feuilles assimilatrices, les feuilles à limbe avorté et les écailles. Chez cette espèce, le changement de morphologie foliaire entre les feuilles assimilatrices et les feuilles à limbe avorté est considéré comme un des évènements conduisant à l’arrêt de croissance de la tige et donc à la croissance rythmique. Afin de mieux comprendre le déterminisme de ce changement de morphologie foliaire, différentes approches morphologique, histologique, biochimique et moléculaire ont été utilisées sur des plants présentant ou non un développement hétéroblastique après l’ablation systématique des jeunes feuilles assimilatrices dès qu’elles atteignent la taille de 5 mm. Les mesures effectuées au cours de la deuxième vague de croissance montrent que le premier changement de morphologie foliaire c’est à dire le début de la différenciation des feuilles à limbe avorté débute au stade 5 jours. Entre les stades 3 et 5 jours, une chute de saccharose est mesurée dans l’apex des plants témoins alors qu’une tendance inverse est observée chez les plants traités. Au même moment, de fortes activités invertases acides sont mesurées dans la tige et les jeunes feuilles assimilatrices, suggérant que ces territoires sont des puits forts. La concentration en saccharose de l’apex est donc probablement affectée par la compétition trophique avec les feuilles assimilatrices. La diminution du saccharose de l’apex pourrait donc être un des mécanismes induisant le développement hétéroblastique. De façon concomitante, une faible concentration en AIA de l’apex est mesurée pendant la différenciation des feuilles à limbe avorté alors qu’une forte concentration en AIA est observée pendant la différenciation de feuilles assimilatrices. Ces résultats suggèrent que l’AIA pourrait également être impliqué dans le développement hétéroblastique. Entre le stade 5 et 8 jours, nos résultats montrent que l’ABA augmente d’abord dans les jeunes feuilles puis dans la tige et l’apex, suggérant que l’ABA est transporté des feuilles vers l’apex. Dans l’apex, une forte concentration en ABA est concomitante avec la faible activité organogène du méristème et avec la différenciation de la dernière feuille à limbe avorté et de toutes les écailles. Chez les plants traités, alors qu’une forte activité du méristème est maintenue, la concentration en ABA est faible. Ces résultats suggèrent que (1) : le niveau d’ABA peut influencer l’intensité de l’activité du méristème et que (2) l’ABA agirait dans la conversion graduelle des feuilles à limbe avorté en écailles, conduisant ainsi à la reconstitution du bourgeon et donc à l’expression du rythme de croissance. Le développement hétéroblastique et donc la croissance rythmique semblent résulter au moins en partie de compétitions à courtes distances entre l’apex et les jeunes feuilles assimilatrices. Compétitions faisant intervenir d’abord le saccharose et l’AIA puis l’ABA.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02832049
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 06:44:50
Dernière modification le : lundi 31 août 2020 - 13:20:03

Identifiants

  • HAL Id : tel-02832049, version 1
  • PRODINRA : 428144

Citation

Rozenn Le Hir. Développement hétéroblastique et croissance rythmique chez le chêne pédonculé (Quercus robur L.) : Etude de l'implication du métabolisme glucidique et de régulateurs de croissance. Biologie végétale. Université d'Angers, 2005. Français. ⟨tel-02832049⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

11