Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Caractérisation du récepteur de la prolactine de la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss). Clonage de l'ADN complémentaire codant pour ce récepteur et étude de la régulation de l'expression du gène dans les organes de l'osmorégulation.

Résumé : Afin de mieux comprendre les effets de la prolactine (PRL) chez la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss), nous avons entrepris l'étude des récepteurs de la PRL (trR-PRLs) chez cette espèce. En utilisant comme sonde d'ADNc une partie du domaine extracellulaire du récepteur de tilapia (Oreochromis niloticus) pour cribler des banques d'adnc de différents organes de truite arc-en-ciel, nous avons cloné un fragment codant pour le trR-PRL. Le clone entier code pour une protéine mature de 614 acides aminés analogue aux formes longues de R-PRLs dejà décrites chez les vertébrés supérieurs et le Tilapia. Les régions du domaine extracellulaire impliquées dans la liaison à la prlPRL et les séquences du domaine cytoplasmique nécessaires pour la transduction du signal caractéristiques du R-PRL fonctionnel sont retrouvées dans ce clone, bien que la comparaison des séquences primaires ne présentent qu'une faible identité (34 a 48%). L'analyse de la liaison de la trPRL sur le domaine extracellulaire du trR-PRL par résonance plasmonique de surface, montre que l'hormone interagit avec son récepteur par la formation d'un homodimère instable de faible affinité, complexe décrit auparavant chez les vertébrés supérieurs. L'analyse des transcrits codant pour le R-PRL par Northern-blot a permis de mettre en évidence une taille unique d'ARNm (3,4 kb). Ce résultat, comparé a ceux obtenus chez le Tilapia, est un argument supplémentaire en la faveur de l'existence chez les poissons d'une seule forme de R-PRL. L'analyse de l'expression cellulaire et tissulaire des transcrits du R-PRL et de la protéine par Northern-blot, hybridation in situ et immunohistochimie, a permis de définir les organes cibles de la PRL chez la truite arc-en-ciel et de confirmer les rôles décrits de cette hormone chez les salmonidés. Enfin, nous avons etudié la regulation de l'expression du gène codant pour R-PRL dans les organes de l'osmorégulation par analyse de Northern-blots et par RT-PCR semi-quantitative, dans différentes situations physiologiques: le transfert d'eau douce en eau de mer, la smoltification chez le Saumon atlantique (salmo salar) et le stress de confinement.
Mots-clés : these
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02841431
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 14:52:11
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-02841431, version 1
  • PRODINRA : 56040

Collections

Citation

Philippe Le Rouzic. Caractérisation du récepteur de la prolactine de la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss). Clonage de l'ADN complémentaire codant pour ce récepteur et étude de la régulation de l'expression du gène dans les organes de l'osmorégulation.. Sciences du Vivant [q-bio]. Université de Rennes 1, 2000. Français. ⟨tel-02841431⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1