La conduite à l'attache de bovins créoles - étude des quantités ingérées - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Theses Year : 1994

Tethered grazing system for creole cattle - grazing intake studie

La conduite à l'attache de bovins créoles - étude des quantités ingérées

Maryline Boval

Abstract

En Guadeloupe l'alimentation est le principal facteur limitant la productivité de l'élevage bovin. Les animaux sont conduits à l'attache sur des savanes naturelles à Dichantium. Bien que prédominant, ce mode de gestion a fait l'objet de peu d'études/ Des enquêtes et une typologie des conduites à l'attache ont été réalisées dans 250 exploitations. Cinq types de conduite ont été mis en évidence, se caractérisant par des surfaces proposées aux animaux, des fréquences de déplacement et d'abreuvement et par la pratique du parcage nocturne, variables entre les éleveurs. Ces paramètres déterminants de la conduite dans les exploitations, ont été testés au cours de 4 essais en station, afin d'en apprécier l'impact sur les quantités ingérées de Dichantium par des génisses créoles. Au préalable, une méthode de l'estimation au pâturage des quantités de matière organique (MO) ingérées (MOI) a été mise au point. Les MOI (kg) ont été estimées à partir de la digestibilité de la MO (DMO) et des quantités de MO fécales (MOF, kg). Ces dernières ont été mesurées par une récolte totale et individuelle au pâturage des fécès. La DMO a été estimée à partir de la teneur en matières azotées des fécès MATf), par une équation établie au cours d'un essai mené à l'auge, avec des taurillons créoles: DMO = 0,983 - 4,002 * MATf (ETR = 0,023). L'estimation des MOI est précise (coefficient de variation 9%) et cohérente avec la croissance pondérale des génisses (140 à 750 g/jour)./ Dans nos conditions c'est le pâturage en 24 heures d'une seule surface, qui a permis d'accroître l'ingestion des génisses. Indépendamment de la conduite, le principal facteur limitant l'ingestion de nos essais, semble être l'encombrement du Dichantium dans le tube digestif, atteint pour 25 g/kg P0,75 de MO indigestible ingérée. La structure du Dichantium proposé semble aussi être un facteur qui conditionne l'ingestion au pâturage
No file

Dates and versions

tel-02850706 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02850706 , version 1
  • PRODINRA : 46514

Cite

Maryline Boval. La conduite à l'attache de bovins créoles - étude des quantités ingérées. Sciences du Vivant [q-bio]. Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, 1994. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02850706⟩

Collections

INRA INRAE
6 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More