Etude prospective des liens entre consommation de fibres et risque de cancer du sein - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Poster Year : 2014

Etude prospective des liens entre consommation de fibres et risque de cancer du sein

Abstract

Contexte : Différentes hypothèses mécanistiques suggèrent un potentiel effet bénéfique de la consommation de fibres sur le développement du cancer du sein. Les mécanismes proposés impliquent notamment la modulation de l'activité des insulin-like growth factors, du métabolisme des estrogènes ou encore de l'inflammation. Quelques études épidémiologiques ont montré un lien entre consommation de fibres et risque de cancer du sein mais les résultats restent à ce jour contrastés. Par ailleurs, il existe peu d'informations disponibles quant aux différents types de fibres. Objectif : Cette étude avait pour objectif de s'intéresser au lien prospectif entre consommation de fibres et risque de cancer du sein en prenant en compte différents types de fibres (totales, insolubles, solubles et provenant de différentes sources alimentaires : céréales, légumes, fruits et légumineuses). Sujets/Méthodes : Pour cette analyse, ont été incluses 4684 femmes issues de la cohorte Su.Vi.Max et ayant complété correctement au moins 3 enregistrements de 24h au cours des deux premières années de suivi. Parmi celles-ci 167 cas incidents de cancers du sein invasifs ont été diagnostiqués entre 1994 et 2007 au cours d'un suivi médian de 12,6 ans. Les associations entre quartiles de consommation de fibres et risque de cancer du sein ont été estimées grâce à un modèle de Cox multivarié à risques proportionnels. Résultats : Dans cette étude, la consommation de fibres totales n'était pas associée avec le risque de cancer du sein (HRQuartile4vs.Quartile1=1,29 (IC95% 0,66-2,50), P-tendance=0,5). De même, ni la consommation de fibres de céréales (P=0,1), de fruits (P=0,9) ou de légumineuses (P=0,3) n'étaient associées au risque. La consommation de fibres provenant des légumes était quant à elle associée avec une réduction du risque de cancer du sein (HRQ4vs.Q1=0,50 (0,29-0,88), P-tendance=0,03) contrairement à la consommation globale de légumes (en g/jour) (P-tendance=0,2). Conclusion : Les résultats de cette étude prospective, en cohérence avec des données mécanistiques expérimentales, suggèrent que la consommation de fibres provenant des légumes pourrait contribuer à réduire le risque de cancer du sein.
Fichier principal
Vignette du fichier
2014_Deschasaux_Journee_CLARA_NACRe_1.pdf (81.43 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02740366 , version 1 (02-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02740366 , version 1
  • PRODINRA : 440866

Cite

Mélanie Deschasaux, Laurent Zelek, Camille Pouchieu, Mathilde His, Serge Hercberg, et al.. Etude prospective des liens entre consommation de fibres et risque de cancer du sein. Journée « Nutrition et Cancer » CLARA-NACRe, Jun 2014, Lyon, France. , 62 p., 2014, Journée Nutrition et Cancer : Focus sur obésité et contaminants alimentaires. Thématiques émergentes. ⟨hal-02740366⟩
69 View
8 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More