Allergies alimentaires : influence de l’allaitement et du microbiote intestinal - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles (Review Article) Revue francaise d'allergologie Year : 2017

Food allergy: Influence of breast-feeding and gut microbiota

Allergies alimentaires : influence de l’allaitement et du microbiote intestinal

Abstract

Numerous environmental factors have been incriminated in the increasing development of food allergies observed in recent decades. However, studies on the influence of certain of these factors such as infant diet and gut microbiota composition have generally yielded discrepant results that are insufficient to support firm recommendations for preventing the development of allergic diseases. The World Health Organization still recommends exclusive breast-feeding during the first six months of life but it has been reported that early introduction of some foods induces lasting oral tolerance that could protect children from allergy. Moreover, analysis of gut microbiota composition in allergic children has revealed no firm association between specific dysbiosis or specific bacterial taxa and increased risk of developing allergy. These studies are rendered even more complex due to the constant interaction between these environmental factors. Maternal milk can indeed modulate the composition of the gut microbiota via different processes. The establishment of new strategies for the prevention of food allergy thus requires consideration of the interaction between the different factors involved in the development of this disease.
De nombreux facteurs environnementaux ont été incriminés dans l’augmentation de la prévalence des allergies alimentaires observée ces dernières années. Toutefois, les études sur l’influence de ces facteurs tels que le mode d’alimentation de l’enfant et la composition du microbiote intestinal ont souvent abouti à des résultats contradictoires qui ne permettent pas d’établir des recommandations définitives pour la prévention des allergies. L’Organisation mondiale pour la santé préconise un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de vie mais l’introduction précoce de certains aliments semble permettre l’induction d’une tolérance orale persistante pouvant réduire alors le risque de développer une allergie. De même, l’analyse de la composition du microbiote intestinal des enfants allergiques n’a pas encore permis d’associer une dysbiose particulière à un risque accru de développer la maladie. Ces études sont d’autant plus difficiles à mener que ces facteurs environnementaux ne sont pas indépendants les uns des autres. Le lait maternel est ainsi capable de moduler la composition du microbiote intestinal par différentes voies. L’établissement de nouvelles stratégies pour la prévention de l’allergie alimentaire passe donc aussi par l’étude des interactions existantes entre les différents facteurs impliqués dans cette pathologie.
Fichier principal
Vignette du fichier
CICBAA SH 2017.pdf (684.72 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-02618738 , version 1 (04-09-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Stéphane Hazebrouck. Allergies alimentaires : influence de l’allaitement et du microbiote intestinal. Revue francaise d'allergologie, 2017, 57 (7), pp.487-491. ⟨10.1016/j.reval.2017.08.011⟩. ⟨hal-02618738⟩
27 View
10 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More