Nouvelles stratégies alimentaires précoces au service de la production avicole - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles (Review Article) INRA Productions Animales Year : 2019

New early nutritional strategies to the benefit of poultry production

Nouvelles stratégies alimentaires précoces au service de la production avicole

Abstract

The development of the bird embryo depends on the environment in which it is immersed and the nutrients available. The first post-hatching week is often tricky, with sometimes significant postnatal mortalities due to feed delays and suboptimal environmental and transport conditions. Links between parental nutrition, egg composition and subsequent animal behaviour, performance, and disease susceptibility are well established. Nutrient supplementations into the egg via maternal feeding or in ovo - injections ('in ovo feeding') are thus innovative strategies to optimize nutrient supply to the embryo. The aim of such approaches is to optimize the nutritional supply of breeders or embryos in order to obtain better chick quality in terms of robustness, growth and /or body composition by taking advantage of the embryonic plasticity for nutrient utilization. The precocious manipulation of the environment in which the embryo develops is very promising for analyzing the influence of early conditions on the development of long-term phenotypes whether it is on criteria of growth, body composition, tissue characteristics, and robustness towards challenges or adaptation to different breeding conditions. In addition to the benefits observed for animals, these dietary strategies also attempt to respond to environmental and economic interests.
Le développement de l’embryon d’oiseau dépend de l’environnement dans lequel il baigne et des nutriments disponibles. La période de démarrage (1ère semaine post-éclosion) est souvent délicate avec parfois des mortalités post-natales importantes dues aux délais d’alimentation et aux conditions d’ambiance et de transport sub-optimales. Les liens entre la nutrition parentale, la composition de l’œuf et le comportement ultérieur des animaux, leurs performances, et leur sensibilité aux maladies sont bien établis. Des supplémentations en nutriments de l’œuf via l’alimentation maternelle ou via des injections in ovo (« in ovo feeding ») représentent alors des stratégies innovantes pour optimiser l’apport de nutriments à l’embryon. La finalité de telles approches est d’optimiser les apports nutritionnels des reproductrices ou des embryons en développement dans le but d’obtenir des poussins de meilleure qualité en termes de robustesse, croissance et/ou composition corporelle en tirant parti de la plasticité embryonnaire d’utilisation des nutriments. La manipulation très précoce de l’environnement dans lequel l’embryon se développe est très prometteuse pour analyser l'influence des conditions précoces sur l'élaboration des phénotypes à long terme que ce soit sur des critère de croissance, composition corporelle, caractéristiques tissulaires, robustesse vis-à-vis de challenges ou adaptation à des conditions d’élevage différentes. Outre les bénéfices observés pour les animaux, ces stratégies alimentaires tentent de répondre aussi à des intérêts environnementaux et économiques.

Domains

Animal biology
Fichier principal
Vignette du fichier
2941-Texte de l'article-23480-2-10-20191220 (2)_1.pdf (954.07 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02629249 , version 1 (27-05-2020)

Identifiers

Cite

Sonia Metayer-Coustard, Angélique Petit, Maxime Quentin, Sophie Tesseraud. Nouvelles stratégies alimentaires précoces au service de la production avicole. INRA Productions Animales, 2019, 32 (3), pp.417-430. ⟨10.20870/productions-animales.2019.32.3.2941⟩. ⟨hal-02629249⟩
107 View
172 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More