Acides aminés digestibles dans l’intestin. Origines des variations chez les ruminants et répercussions sur les protéines du lait - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Productions Animales Year : 2001

Amino acids truly digestible in the small intestine. Factors of variation in ruminants and consequences on milk protein secretion

Acides aminés digestibles dans l’intestin. Origines des variations chez les ruminants et répercussions sur les protéines du lait

Abstract

Amino acids truly digestible in the small intestine. Factors of variation in ruminants and consequences on milk protein secretion. The production of proteins (milk, meat, wool, hair) of ruminants can be limited by insufficient contributions of certain amino acids (AA) so called limiting AA. Contrary to what is generally suggested, the composition of the amino acids digested by ruminants is not constant. The microbial protein amount and its relatively constant AA composition buffer the variations of the composition in AA of the intestinal contents. However this composition varies according to the composition in AA of the ration and its content in the rumen undegradeable proteins. The importance of the variations of the AA composition of the digestive contents on the production of milk proteins was studied by increasing postruminal amounts of an amino acid. The postruminal supply of lysine or leucine increases the milk protein content up to 4 g/kg. The maximum increase is only 2 g/kg with methionine, histidine, phenylalanine and threonine. In all cases, the increase in the protein content is related to casein content. In early- and mid-lactation histidine and threonine also increase the volume of produced milk in a dose-related way.
La production de protéines (lait, viande, laine, poil) des ruminants peut être limitée par des apports insuffisants en certains acides aminés (AA) appelés pour l’occasion AA limitants. En effet, contrairement à ce qui était généralement admis, la composition des acides aminés digérés par les ruminants n’est pas constante. Si la part des protéines microbiennes et leur composition en AA relativement constante tamponnent les variations de la composition en AA des contenus intestinaux, celle-ci varie en fonction de la composition en AA de la ration et de sa richesse en protéines peu dégradables. L’importance des conséquences des variations de la composition en AA des contenus digestifs sur la production de protéines du lait a été étudiée grâce à des apports postruminaux de doses croissantes d’un acide aminé. La supplémentation postruminale en lysine ou en leucine peut faire gagner jusqu’à 4 g/kg de taux protéique. Le gain maximum n’est que de 2 g/kg avec la méthionine, l’histidine, la phénylalanine et la thréonine. Dans tous les cas l’augmentation du taux protéique porte sur le taux de caséine. En milieu de lactation, l’histidine et la thréonine accroissent aussi le volume de lait produit de façon dose-dépendante.
Fichier principal
Vignette du fichier
Prod_Anim_2001_14_3_06_1.pdf (65.06 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02682612 , version 1 (01-06-2020)

Identifiers

Cite

Henri Rulquin, Raymond Vérité, Jocelyne Guinard-Flament, P.M. Pisulewski. Acides aminés digestibles dans l’intestin. Origines des variations chez les ruminants et répercussions sur les protéines du lait. Productions Animales, 2001, 14 (3), pp.201-210. ⟨10.20870/productions-animales.2001.14.3.3740⟩. ⟨hal-02682612⟩
111 View
111 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More