Développement de la relation mère-jeune chez les ruminants - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Productions Animales Year : 1998

Mother-young relationship during the perinatal period in ruminants

Développement de la relation mère-jeune chez les ruminants

Abstract

Between ruminant species a number similarities in maternal behaviour become evident immediately after parturition: consumption of foetal membranes and fluids (excepting camelidae), an interest in the neonate and care directed towards it. Maternal care focuses the new-born's attention towards the mother's body and favours the success of the first sucking bouts. After this initial phase lasting a few hours, ruminants can be divided into two categories according to the type of spatial association of mother and offspring: species that hide their young for a variable amount of time (e.g. red deer, roe deer, goat, cattle) and those where the young follows the mother soon after birth (e.g. reindeer, sheep). The mother young relationship is also characterised by a process of inter individual recognition that is well developed, Generally the establishment of the mother young relationship takes place without major problems, However, under certain conditions, by its absence or its selectivity, maternal behaviour can become a factor limiting production.
Chez les ruminants, le comportement maternel présente, immédiatement après la mise-bas, un certain nombre de traits communs comme la consommation des membranes et des liquides foetaux (les camélidés font exception), l’intérêt pour le nouveau-né et son léchage. Ces soins focalisent l’attention du nouveau-né vers le corps maternel et favorisent le succès des premières prises de colostrum. Après cette phase initiale qui dure quelques heures, les ruminants se subdivisent en deux groupes distincts : les espèces qui cachent leur nouveau-né pendant une durée variable (ex : cerf, chevreuil, caprins, bovins), et ceux dont le petit suit sa mère dès la naissance (ex : renne, ovins). La relation mère-jeune est, par ailleurs, caractérisée par une reconnaissance interindividuelle bien développée, base de la sélectivité maternelle : rapidement, la femelle n’accepte d’allaiter que son nouveau-né. La formation du lien mère-jeune s’effectue généralement sans problème. Toutefois, dans certaines conditions, le comportement maternel peut, par son absence ou sa sélectivité, devenir un facteur limitant la production.
Fichier principal
Vignette du fichier
Prod_Anim_1998_11_2_02_1.pdf (318.63 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02698297 , version 1 (01-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02698297 , version 1
  • PRODINRA : 135663
  • WOS : 000072739300002

Cite

Raymond Nowak. Développement de la relation mère-jeune chez les ruminants. Productions Animales, 1998, 11 (2), pp.115-124. ⟨hal-02698297⟩
39 View
153 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More