Estimation of crossbreeding parameters between Large White and Meishan porcine breeds. I. Reproductive performance - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Genetics Selection Evolution Year : 1989

Estimation of crossbreeding parameters between Large White and Meishan porcine breeds. I. Reproductive performance

Estimation des paramètres du croisement entre les races porcines Large White et Meishan. 1. Performances de reproduction

Abstract

A crossbreeding experiment using Large White (LW) and Meishan (MS) pig strains was conducted. Direct, maternal and and-maternal additive genetic effects along with direct, maternal and paternal heterosis effects were estimated for litter productivity traits: total number born (TNB), number born alive (NBA), number weaned (NW), litter weight at birth (WB) and at 21 days (W21), either adjusted or not for litter size, and survival rate from birth to weaning (SR). Direct, maternal additive and direct heterosis effects were also estimated for sow traits: weight before farrowing (SWF) and at weaning (SWW), weight loss (SWL) and feed consumption (SFC) during lactation. Data from 267 litters farrowed by 117 sows were analysed. Between breeds additive differences in prolificacy are mainly maternal (3.7 ± 0.9, 4.2 ± 0.8 and 2.8 ± 0.8 piglets/litter in favour of MS for TNB, NBA and NW respectively). Maternal effects are also important, but in favour of LW, for adjusted litter weights. However, due to litter size differences, they are non-significant for unadjusted litter weights. Direct and grand-maternal differences are non-significant for all litter traits, except SR where grand-maternal effects are in favour of MS (4.1 ± 1.5%). Large additive differences also exist in sow traits: LW dams are heavier 57 ± 8 and 56 ± 6 kg for SWF and SWW respectively) and consume more feed per female (22 ± 7 kg) or per piglet weaned (4.7 ± 0.6 kg) than MS dams. On the other hand, LW and MS dams do not differ for SWL and SFC per unit of litter growth rate. Extremely high nonadditive effects are obtained for all traits except SR. Maternal heterosis estimates amount to 2.4 ± 0.4 (TNB), 2.6 ± 0.3 (NBA) and 2.5 ± 0.3 (NW) for litter size, 3.8 ± 0.4 kg (WB) and 20.6 ± 1.5 kg (W21) for unadjusted litter weights, 1.7 ± 0.3 kg (WB) and 11.3 ± 1.0 kg (W21) for adjusted litter weights. High direct heterosis values are also obtained in unadjusted and adjusted litter weights (respectively 2.6 ± 0.6 and 1.9 ± 0.5 kg for WB; 7.9 ± 2.5 and 2.9 ± 1.8 kg for W21), sow weights (respectively 34 ± 4 and 19 ± 3 kg for SWF and SWW) and feed consumption (16 ± 3 kg per female and -0.35 ± 0.07 kg per unit of litter growth rate). On the other hand, none of the traits exhibits any paternal heterosis effect. Some hypotheses are proposed and discussed to explain these high heterosis values.
Une expérience de croisement entre des lignées Large White (LW) et Meishan (MS) a été réalisée. Les effets génétiques additifs directs, maternels, grand-maternels ainsi que les effets d’hétérosis directs, maternels et paternels ont été estimés pour les caractères de productivité de la portée: nombre de porcelets nés totaux (NT), nés vivants (NV), sevrés (NS), poids de la portée à la naissance (PPN) et à 21 jours (PP21) ajustés ou non pour la taille de la portée, taux de survie de la naissance au sevrage (TS). Les effets additifs directs et maternels et les effets d’hétérosis direct ont été également estimés pour différents caractères de la truie: poids avant la mise bas (PTN) et au sevrage (PTS), perte de poids (PPT) et consommation alimentaire (CAT) pendant la lactation. Les analyses portent sur 267 portées issues de 117 truies. Les différences additives entre races sont essentiellement maternelles (3,7 ± 0,9; 4,2 ± 0,8 et 2,8 ± 0,8 porcedets/portée en faveur de MS pour NT, NV et NS respectivement). Des effets maternels importants, mais en faveur du LW, existent également pour les poids de portée ajustés. Ils sont par contre non significatifs pour les poids de portée non ajustés du fait des différences de taille de portée. Les effets directs et grand-maternels sont non significatifs pour l’ensemble des caractères de la portée, sauf pour TS où un effet grand-maternel favorable au MS est obtenu (4,1 ± 1,5%). Des différences additives importantes existent également pour les caractéristiques des truies: les mères LW sont plus lourdes (57 ± 8 et 56 ± 6 kg pour PTN et PTS respectivement) et consomment davantage d’aliment par femelle (22 ± 7 kg) ou par porcelet sevré (4,7 ± 0,6 kg) que les mères MS. A l’inverse, aucun écart significatif entre races n’est observé pour PPT et CAT exprimée par unité de gain de poids de la portée. Les différences additives entre races sont de moindre importance et non significatives pour les autres caractères. Des effets non additifs extrêmement élevés sont obtenus sur l’ensemble des caractères, à l’exception de TS. Les estimations de l’hétérosis maternel atteignent 2,4 ± 0, 4 (NT), 2,6 ± 0,3 kg (NV) et 2,5 ± 0,3 (NS) pour la prolificité, 3,8 ± 0,4 kg (PPN) et 20,6 ± 1,5 kg (PP21) pour les poids de portée non ajustés, 1,7 ± 0,3 kg (PPN) et 11,3 ± 1,0 kg (PP21) pour les poids de portée ajustés. Des valeurs d’hétérosis direct élevées sont également obtenues pour les poids de portée non ajustés et ajustés (respectivement 2,6 ± 0,6 et 1,9 ± 0,5 kg pour PPN; 7,9 ± 2,5 et 2,9 ± 1,8 kg pour PP21), les poids des truies (respectivement 34 ± 4 et 19 ± 3 kg pour PTN et PTS) et la consommation alimentaire (16 ± 3 kg par femelle et -0,35 ± 0,07 kg par unité de gain de poids de la portée). Par contre, aucun des caractères étudiés ne présente d’effet d’hétérosis paternel significatif. Des hypothèses sont avancées et discutées pour expliquer ces valeurs d’hétérosis élevées.
Fichier principal
Vignette du fichier
1989_Bidanel_GSE_1.pdf (1.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02721137 , version 1 (01-06-2020)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Jean Pierre Bidanel, J Claude Caritez, Christian Legault. Estimation of crossbreeding parameters between Large White and Meishan porcine breeds. I. Reproductive performance. Genetics Selection Evolution, 1989, 21 (4), pp.507-526. ⟨10.1186/1297-9686-21-4-507⟩. ⟨hal-02721137⟩
60 View
39 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More