Effets d’une ration enrichie en acides gras polyinsaturés n-3 sur la production d’embryons chez la vache laitière - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Effects of a diet enriched with n-3 polyunsaturated fatty acidson embryo production in dairy cow

Effets d’une ration enrichie en acides gras polyinsaturés n-3 sur la production d’embryons chez la vache laitière

Pascal Salvetti
  • Function : Author
  • PersonId : 1205935

Abstract

Fertility of Prim’Holstein dairy cowsremains relatively low. In a previous study (Elis et al. 2016), the enrichment of thediet withlong chain n-3 polyunsaturated fatty acids (PUFA n-3 LC) led to a decrease of the non-fertilization–early embryo mortality rateafter the first artificial insemination(PUFA n-3 LC13.5%, n=22 vs controln-638.8%, n=23), suggesting a potential effect on oocyte quality. We thusinvestigated here, the effects of the same supplementation on in vitro embryo production in dairy cows, after ovarian stimulation. Therefore 37 primiparous cows were supplemented witheither n-3 PUFA (n=18, encapsulated fish oil, 1% DM, OMG750®, Kemin) or n-6 PUFA (n=19, control with encapsulated soy oil, 1% DM, OMG Soy®, Kemin). After ovum pick-up, oocyte cumulus complexeswere in vitromatured, fertilized and underwent in vitrodevelopment. A total of 1462 follicles were punctured on n-3 cows (54 sessions) and 1583 follicles on n-6 cows (57 sessions). A significant increase of the good quality blastocystesrate was reported (p = 0.0217) in n-3 cows (42.7%)compared to control n-6 cows (33.3%)
La fertilité des vaches laitières de race Prim’Holsteinreste actuellement assez faible. Dans une précédente étude (Elis et al., 2016), l'ajout d'acides gras oméga-3 à longue chaîne (AGPI n-3 LC)dans la ration alimentaire de vaches laitières a permis de diminuer le taux de non fécondation-mortalité embryonnaire précoce après la 1èreinsémination artificielle(groupe AGPI n-3 LC 13,5 %, n=22vs témoinn-638,8 %, n=23) suggérant un effet potentiel sur la qualité ovocytaire. Cette étude avait donc pour objectif d’évaluerleseffets de ce même type de supplémentation sur la production d’embryons in vitro chez la vache laitière, après stimulation ovarienne hormonale (superovulation). Ainsi 37 vaches primipares Holstein ont été supplémentées en AGPI n-3 (n=18, huile de poisson micro-encapsulée, 1% MS, OMG750®, Kemin) ou n-6 (n=19, témoin avec huile de soja micro-encapsulée, 1% MS, OMG Soy®, Kemin)à partir de 11 semaines post partum en moyenne et pendant 9 semaines. Des ponctions écho-guidées des follicules ovariens ont été réalisées sur les vaches, après 2, 5 ou 7 semaines de supplémentation. Après ponction folliculaire, les complexes ovocyte-cumulus (COC) ont été mis en maturation, fécondation puis développement in vitro. Au total 1462 follicules ont été ponctionnés sur les vaches n-3 (54 sessions de ponctions) et 1538 follicules sur les vache n-6 (57 sessions). Une augmentation significative du taux de blastocystes jugés de bonne qualité a été observée (p = 0,0217) chez les vaches n-3 (42,7%) comparéesaux vaches témoins n-6 (33,3%)
Fichier principal
Vignette du fichier
2018_Elis_3R_1.pdf (605.17 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02735111 , version 1 (02-06-2020)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-02735111 , version 1
  • PRODINRA : 465780

Cite

Sébastien Elis, Daniel Le Bourhis, Mouhamad Oseikria, Alice Desmarchais, Eric Briant, et al.. Effets d’une ration enrichie en acides gras polyinsaturés n-3 sur la production d’embryons chez la vache laitière. 3R 2018, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). FRA. Institut de l'Elevage (IDELE), FRA., Dec 2018, Paris, France. 5 p. ⟨hal-02735111⟩
45 View
36 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More