HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Recherche de biomarqueurs salivaires de la période de réceptivité à l'effet mâle chez la cochette

Résumé : Notre objectif à long terme est de développer des alternatives aux traitements hormonaux pour la synchronisation des oestrus des cochettes, notamment lors de l’entrée dans la première bande. Avant la puberté, les cochettes atteignent un stade physiologique de pré-puberté au cours duquel une stimulation externe est susceptible de déclencher la première ovulation. L’exposition au verrat, appelée effet mâle, pourrait favoriser le déclenchement et la synchronisation de la première ovulation, si elle est appliquée pendant cette période de pré-puberté. Cette pratique est peu utilisée en élevage, car le moment optimal et les modalités d’exposition au verrat ne sont pas clairement définis. L’objectif de cette étude est de rechercher des biomarqueurs de la phase de pré-puberté à l’aide de techniques non invasives. Les prélèvements de salive étant non invasifs et relativement faciles à mettre en place, notre étude porte sur la recherche de biomarqueurs salivaires de la phase de prépuberté. Le suivi de biomarqueurs salivaires permettra d’améliorer le repérage des femelles à stimuler et l'efficacité de l'effet mâle en élevage. L’étude a été réalisée pendant 5 semaines sur 6 cochettes Large-White de 140 jours d’âge jusqu’au premier œstrus. Un suivi échographique de l’utérus et des ovaires a permis de détecter la puberté. Des prélèvements individuels d’urine et un dosage de l’estrone urinaire ont permis de détecter la phase de pré-puberté, caractérisée par une augmentation des concentrations urinaires d’estrone. Des prélèvements individuels de salive ont été réalisés chaque semaine et analysés par GC/MS/MS (Gas Chromatography coupled to tandem Mass Spectrometry) pour obtenir un profil stéroïdien et par SRM (Spectroscopie à Résonance magnétique du proton) pour obtenir un profil métabolomique. Les analyses en SRM et GC/MS/MS ont permis de quantifier respectivement 23 métabolites et 28 stéroïdes dans 1ml de salive. Parmi eux, les concentrations de 8 métabolites et 13 stéroïdes présentaient des variations significatives entre les premiers prélèvements à 140 jours d'âge et les derniers prélèvements à la puberté. En particulier, plusieurs métabolites (formate, malonate, propionate) et stéroïdes (estradiol-17béta et déhydroépiandrostérone) présentaient des variations significatives lors de l’entrée dans la phase de pré-puberté. Ils pourraient être des biomarqueurs de cette phase. Des travaux sont en cours pour vérifier la pertinence de ces biomarqueurs potentiels. Ce travail confirme que des prélèvements salivaires non invasifs pourraient permettre un repérage du stade physiologique des cochettes.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02735208
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 2, 2020 - 3:06:36 PM
Last modification on : Friday, May 6, 2022 - 2:22:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02735208, version 1
  • PRODINRA : 440675

Citation

Ghylene Goudet, Lydie Nadal-Desbarats, Philippe Liere, Cécile Douet, Jonathan Savoie, et al.. Recherche de biomarqueurs salivaires de la période de réceptivité à l'effet mâle chez la cochette. Journées d'Animation Scientifique du département Phase (JAS Phase 2018), Apr 2018, Rennes, France. 2018, Journées d’animation scientifiques du département Phase - Recueil des résumés. ⟨hal-02735208⟩

Share

Metrics

Record views

13