Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Déterminisme génétique des caractères de production laitière en réponse à la monotraite chez la vache laitière

Résumé : La pratique de la monotraite s’accompagne d’une baisse importante de la production laitière ainsi que de changements dans la composition du lait et d’effets rémanents, après 3 semaines, lors du retour à deux traites par jour. De nombreuses études ont montré que les niveaux de production laitière durant la monotraite ainsi que les pertes de production laitière lors du passage à la monotraite varient entre races, et d’une vache à une autre intra race laissant supposer une origine génétique. Dans ce contexte, notre étude visait à estimer les paramètres génétiques de la production laitière et de la composition du lait pendant une phase de monotraite ainsi que des réponses de la production laitière à la monotraite (perte lors du passage à la monotraite et regain au retour à 2 traites par jour), et à identifier des prédicteurs de ces réponses. Notre étude portait sur 430 vaches croisées Holstein X Normande et comprenait 3 périodes: une semaine contrôle à 2 traites par jour, 3 semaines de monotraite et enfin 2 semaines de retour à 2 traites par jour. L’application des 3 semaines de monotraite a diminué la production laitière de 27,5%, les vaches ont récupéré en moyenne 57% du lait perdu lors du retour à 2 traites par jour. Les héritabilités estimées lors de la période contrôle et des 3 semaines de monotraite étaient de 0,41 et 0,35 pour la production laitière, de 0,66 et 0,61 pour le taux butyreux, 0,60 et 0,80 pour le taux protéique, 0,66 et 0,36 pour le taux de lactose et 0,20 et 0,15 pour les scores de cellules somatiques. La production laitière et la composition du lait pendant les périodes de monotraite et de bitraite étaient génétiquement proches avec des corrélations toutes supérieures à 0,80 intra caractère, mais moins qu’entre périodes à même fréquence de traite. Les héritabilités de la perte de lait observée en passant les vaches en monotraite étaient modérées et du même ordre que celle de la production laitière (0,39 et 0,34 respectivement pour la perte de production laitière exprimée en kg/jour et en %). Le regain de production laitière lors du retour à 2 traites par jour était un caractère de forte héritabilité (0,63). La production laitière ainsi que la composition du lait lors de la période contrôle étaient génétiquement corrélées aux réponses mais pas suffisamment pour être considérées comme des prédicteurs des réponses à 3 semaines de monotraite. Les pertes observées lors du premier jour de monotraite étaient corrélées génétiquement à 0,98 et 0,96 avec les pertes de production laitière lors des 3 semaines de monotraite (en kg/jour et en %), et pourraient être ainsi considérées comme des prédicteurs plus précis des pertes de production sur 3 semaines de monotraite.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02737751
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mardi 2 juin 2020 - 19:47:08
Dernière modification le : lundi 6 juillet 2020 - 15:39:34

Fichier

2017_Larroque_Monotraite_Genet...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02737751, version 1
  • PRODINRA : 412648

Citation

Helene Larroque, Clémentine Charton, Rachel Lefebvre, Sarah Barbey, Yves Gallard, et al.. Déterminisme génétique des caractères de production laitière en réponse à la monotraite chez la vache laitière. 16. Journée de l'animation transversale glande mammaire, lait (GML), Nov 2017, Paris, France. ⟨hal-02737751⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

19

Téléchargements de fichiers

10