Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Caractérisation moléculaire et fonctionnelle des vésicules extracellulaires libérées par une lignée lymphocytaire transformée par le virus de la maladie de Marek

Résumé : Les vésicules extracellulaires (VEs) émises par les cellules constituent un nouveau mode de communication intercellulaire. Ces VEs (exosomes et microvésicules) permettent la transmission de cellule à cellule de molécules bioactives telles que des protéines, de l'ADN, de l'ARNm et/ou des microARN entrainant ainsi un échange d'information entre cellules et une éventuelle « reprogrammation » des cellules receveuses. Les cellules tumorales sont capables de libérer une quantité importante de VEs qui peuvent influer sur le développement des tumeurs, la croissance tumorale, les processus métastatiques et la résistance aux thérapies anti-cancéreuses. De plus, les VEs produites par les cellules tumorales véhiculeraient des signaux aux cellules immunitaires et contribueraient ainsi à l’échappement à la réponse immune des cellules cancéreuses et à l’établissement d’un micro-environnement immunosuppresseur facilitant la formation des tumeurs. L’herpesvirus de la maladie de Marek (MDV) est à l’origine du développement de lymphomes T chez la poule, son hôte naturel. Malgré l’identification de molécules virales pro-oncogènes, les processus conduisant à la tumorigenèse induite par le MDV restent mal connus. Nous avons cherché à déterminer le rôle des VEs produites par des lymphocytes transformés par le MDV dans les mécanismes néoplasiques en précisant notamment leur impact sur la prolifération cellulaire et sur l’établissement d’un environnement immunosuppresseur propice au développement tumoral. La caractérisation moléculaire des VEs isolées à partir de ces lymphocytes tumoraux a été réalisée par western blot et par analyse protéomique. Ces techniques nous ont permis de valider la présence de marqueurs spécifiques des VEs, d’identifier des biomolécules enrichies dans ces vésicules et de montrer que ces VEs ne contiennent pas de protéines virales. Par ailleurs, nous avons pu observer que ces VEs sont rapidement internalisées par les cellules receveuses et qu’elles présentent des propriétés modulatrices de la prolifération cellulaire sur des cellules immunes de poule. Ces VEs ont un effet proprolifératif sur les lymphocytes T spléniques et un effet anti-prolifératif sur les lymphocytes B de bourse de Fabricius. De plus, ces VEs n’ont pas d’effet sur la prolifération des macrophages. Ces résultats préliminaires indiquent que les VEs sont capables de transférer des signaux opposés aux lymphocytes B et T non-infectées, affectant la prolifération cellulaire. Nous recherchons actuellement si ces VEs peuvent également influer sur l’état d’activation de ces cellules.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02737877
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 2, 2020 - 7:58:54 PM
Last modification on : Thursday, August 5, 2021 - 3:47:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02737877, version 1
  • PRODINRA : 430769

Collections

Citation

Laëtitia Trapp-Fragnet, Sylvie Rémy, Valérie Labas, Lucie Combes, Ana Paula Teixeira, et al.. Caractérisation moléculaire et fonctionnelle des vésicules extracellulaires libérées par une lignée lymphocytaire transformée par le virus de la maladie de Marek. 7. Journée scientifique HerPAs 2018, Mar 2018, Tours, France. 22 p. ⟨hal-02737877⟩

Share

Metrics

Record views

106