Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Mise au point d’une méthode de phénotypage à haut-débit de l’efficacité digestive chez le porc en croissance

Résumé : L’amélioration de l’efficacité alimentaire des porcs est un objectif de sélection prioritaire car l’alimentation représente environ deux-tiers du coût de production (66% en 2014 selon IFIP, 2015). Le travail de sélection est actuellement réalisé sur la base d’un aliment riche en énergie et facilement digestible, alors que les aliments utilisés en élevage sont généralement moins digestibles, du fait de l’utilisation croissante de coproduits. Une étude conduite à l'Inra (Saint-Gilles) en 2012 suggère un déterminisme génétique de l’aptitude à digérer les nutriments et l’énergie d’un régime fibreux ouvrant la possibilité de sélectionner spécifiquement ce caractère afin d’améliorer l’efficacité alimentaire dans ce nouveau contexte (Noblet et al., 2013). Cependant, l’absence de méthodes rapides pour caractériser la capacité digestive des animaux ne permet pas de développer des stratégies de sélection adaptées à ces évolutions du contexte alimentaire de la production porcine. L’objectif de ce projet est donc de mettre au point une méthode de phénotypage à haut-débit de l’efficacité digestive des porcs s’appuyant sur la spectrométrie dans le proche infrarouge (SPIR). Cette méthode doit permettre, à terme, d’évaluer la variabilité de l’efficacité digestive entre animaux en élevage, et de proposer des stratégies de sélection adaptées à ce nouveau contexte de ressources alimentaires. Pour cela, nous envisageons d’évaluer, d’une part, la méthode de prétraitement des échantillons avant analyse (lyophilisation, séchage en étuve ou pas de prétraitement), et d’autre part, la fiabilité d’un marqueur indigestible mesurable par SPIR qui permettrait de s’affranchir de la collecte totale des fèces, au profit d’une collecte ponctuelle. Deux régimes différant par leur teneur en fibres (4 ou 8 % de cellulose brute) ont été formulés afin de créer une variabilité d’utilisation digestive. Les marqueurs utilisés sont le polyéthylène glycol (PEG, VWR), l’huile de silicone (Thermo Ficher Scientific), et une résine plastique (polyvinyle de fluorure, Arkema SA) qui sont mesurables par la SPIR. Au total, 48 porcs ont été placés en cages à digestibilité en 2 lots de 40 kg et 70 kg de poids vif. Chaque porc a reçu l’un des 4 régimes avec 2 semaines d’adaptation et 1 semaine de mesure précise de la quantité d’aliment ingéré et de collecte des fèces. Les fèces de la collecte totale et ponctuelle partielle ont été aliquotées séparément pour des analyses par SPIR sur produit frais et sur produit lyophilisé et pour des analyses de laboratoire sur produit lyophilisé (azote, matière organique, matière grasse, fibres, et énergie). Les premiers résultats montrent que les marqueurs choisis ne modifient ni la digestibilité de la matière sèche ni la production de fèces de l’animal.
Document type :
Poster communications
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02739845
Contributor : Migration Prodinra <>
Submitted on : Tuesday, June 2, 2020 - 10:23:09 PM
Last modification on : Tuesday, May 4, 2021 - 3:33:13 PM
Long-term archiving on: : Friday, December 4, 2020 - 5:05:05 PM

Files

JACI 2016 Poster_vfinale_1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02739845, version 1
  • PRODINRA : 351547

Collections

Citation

Jose Alberto Conde Aguilera, Emilie Recoules, Agnès Narcy, Miriam Ayuso, Hélène Gilbert, et al.. Mise au point d’une méthode de phénotypage à haut-débit de l’efficacité digestive chez le porc en croissance. Journées d’Animation des Crédits Incitatifs du Département de Physiologie Animale et Systèmes d’Elevage (JACI Phase 2016), Apr 2016, Tours, France. 115 p., 2016, Crédits incitatifs financés entre 2011 et 2014. ⟨hal-02739845⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

19