La comparaison des profils miARN des globules gras du lait et des cellules épithéliales mammaires suggèrent une distribution différente selon les compartiments cellulaires - Archive ouverte HAL Access content directly
Proceedings Year : 2019

La comparaison des profils miARN des globules gras du lait et des cellules épithéliales mammaires suggèrent une distribution différente selon les compartiments cellulaires

(1) , (1) , (2) , (1) , (3) , (1) , (1) , (3) , (1) , (1) , (2) , (4)
1
2
3
4

Abstract

Les microARN (miARNs) sont de petits ARNs non codants régulant l'expression génique au niveau posttranscriptionnel. Ils sont synthétisés par les cellules et sont aussi présents dans les fluides physiologiques tels que le lait, dans les vésicules extracellulaires ainsi que dans les globules gras qui sont sécrétés en grande quantité dans le lait. Si l’on considère que les miARNs contenus dans les globules gras du lait sont majoritairement le reflet de ceux du tissu mammaire, le profil de certains diffère. Ceci pose la question de l’origine des miARNs présents dans les globules gras ainsi que de leur mode de sécrétion. L'objectif de la présente étude pilote était d'évaluer l'existence d'un possible mécanisme de tri des miARNs produits par la cellule épithéliale mammaire (CEM) et de leur export ou non via les globules gras du lait. Pour cela, 12 vaches en lactation ont permis la collecte de glande mammaire (n=6) et de lait (n=6). Trois préparations de CEM, capturées par microdissection laser, ont été effectuées. Quatre miARNs (miR-125b-5p, miR-126-3p, miR-141-3p et miR-204-5p) ont été choisis sur la base de leur abondance différente dans le lait et dans le tissu mammaire. Après extraction des ARN totaux (kit miRVana), les miARNs ont été quantifiés par RTqPCR (kits TaqMan® MicroRNA Reverse Transcription et TaqMan® Advanced miRNA cDNA synthesis + TaqMan® Fast Advanced Master Mix) dans le tissu mammaire (parenchyme sécrétoire profond), dans la matière grasse du lait, et les CEM microdisséquées. Deux miARNs (miR-125b-5p et miR-141-3p) ont été détectés dans le tissu mammaire, la matière grasse et les CEM, tandis que miR-204-5p n'a été détecté que dans le tissu mammaire. Cela suggère que ce miARN pourrait être exprimé dans un type cellulaire mammaire autre que les CEM, par exemple les cellules myoépithéliales, immunitaires ou les adipocytes mammaires. Le résultat le plus intéressant concerne miR-126-3p qui a été détecté dans le tissu mammaire, les CEM, mais pas dans la matière grasse du lait, ce qui suggère une localisation différente ou un possible mécanisme d'adressage des miARNs vers les voies de sécrétion ou non dans les CEM. En conclusion, cette étude pilote met en évidence des différences qualitatives de contenu en miARNs entre les CEM et la matière grasse laitière. Ces résultats laissent penser qu’il existerait un mécanisme non aléatoire de chargement des miARNs dans les globules gras, à l'image des processus de tri décrits pour les vésicules extracellulaires. Ce mécanisme reste à élucider pour ce qui concerne les globules gras.
Fichier principal
Vignette du fichier
Leroux et al 2019 defi Phase_1.pdf (39.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02790011 , version 1 (05-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02790011 , version 1
  • PRODINRA : 489228

Cite

Christine Leroux, Karol Pawlowski, Daiane Lago-Novais, Sébastien Bes, Claudia Bevilacqua, et al.. La comparaison des profils miARN des globules gras du lait et des cellules épithéliales mammaires suggèrent une distribution différente selon les compartiments cellulaires. Séminaire Défis Scientifiques du Département Physiologie Animale et Systèmes d'Elevage, Nov 2019, Rennes, France. 2 p., 2019. ⟨hal-02790011⟩
75 View
6 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More