Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Démarche participative pour la conception d'un système d'élevage cunicole socialement accepté

Résumé : L'élevage cunicole est la cible de critiques (logement confiné, cages grillagées) et souffre depuis plusieurs années d'une diminution de consommation. Le projet 3L (Living Lab Lapin ; 2018-2021 ; financement Région Occitanie et FEDER) a pour objectif de « concevoir des systèmes cunicoles qui représentent une évolution, notable pour le bien-être des lapins et perceptible par les consommateurs, de la conduite et des caractéristiques techniques du logement des lapins » dans le cadre d'une démarche participative. Les acteurs impliqués sont des membres de la filière, des acteurs de la distribution, des représentants des consommateurs et 2 associations de protection animale. Pour tester des idées émises par ces acteurs, sept essais ont été menés en 2018 pour évaluer les conséquences du mode de logement des animaux sur leur comportement et leurs performances. Ceux-ci ont porté sur les effets de la dimension du logement (hauteur, longueur), la nature du sol (grillage ou caillebotis), son enrichissement (terrier, matériaux à ronger), son agencement (toit ou non, plateforme, position des terriers) et la taille du groupe (femelles seules ou en groupe, lapereaux en petits ou grands groupes). Certaines configurations permettent d'atteindre les objectifs fixés c'est-à-dire l'expression de certains comportements naturels non exprimables en système conventionnels (ronger, bondir, se dresser, se cacher, explorer, avoir des interactions sociales pour les femelles) ou d'être plus confortables (caillebotis) par des choix compatibles avec les contraintes d'élevage. Toutefois, certaines d'entre elles ne sont pas compatibles avec un bon niveau de bien-être (élevage des femelles en groupe et blessures) ou remettent en cause le fonctionnement actuel du système (parcs collectifs et Tout Plein Tout Vide). La suite du travail va consister à combiner plusieurs configurations pour allier bien-être animal, préservation des conditions de travail et rentabilité. Les choix seront arbitrés en intégrant la perception des consommateurs. En fin de projet, un/des prototypes sera(ont) testé(s)en situation réelle, chez un éleveur. Au-delà des connaissances sur la biologie du lapin et le système d'élevage cunicole, la démarche participative est riche d'enseignements sur la perception du système et les modalités d'échanges entre des acteurs aux intérêts divergents. Il impose un investissement fort dans la gestion de projet et le partage des informations, de la prudence et de la diplomatie dans les échanges et les propositions, de la créativité dans la conduite d'essais, des efforts dans l'emploi des mots et la présentation des résultats afin de tenir le projet dans une dynamique constructive et respectueuse.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02891011
Déposant : Thierry Gidenne <>
Soumis le : lundi 6 juillet 2020 - 16:58:24
Dernière modification le : mercredi 25 novembre 2020 - 14:38:05
Archivage à long terme le : : lundi 28 septembre 2020 - 16:14:29

Fichiers

3L-RMT BEA-1juill19-vc(resumé...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02891011, version 1

Collections

Citation

Laurence Fortun-Lamothe, Davi Savietto, Thierry Gidenne, Sylvie Combes, Le Cren, et al.. Démarche participative pour la conception d'un système d'élevage cunicole socialement accepté. Colloque Bien-être animal : des valeurs à partager, Jul 2019, Strasbourg, France. ⟨hal-02891011⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

15