Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Identification and evaluation of agricultural practices that store soil carbon, a first step towards low impact agriculture

Résumé : En Guyane, les questions environnementales et le besoin croissant en énergie et produits alimentaires liés à la croissance démographique exercent une pression accrue sur les ressources naturelles par le changement d'affectation des sols qu'ils engendrent. Des agriculteurs testent cependant des pratiques à faible impact conciliant objectifs de production et respect de l'environnement. Une prospection dans les systèmes de production agricoles guyanais, basée sur des enquêtes de terrain, a permis la description de ces pratiques ; parmi celles-ci, les pratiques à faible impact sur la dynamique du carbone ont été sélectionnées dans des systèmes maraîchers et arboricoles, pour des mesures spécifiques des stocks de carbone des sols. En Guyane, la pratique de la défriche est toujours active afin d'étendre les surfaces agricoles utiles. Cela induit des pertes de carbone importantes. Nous cherchons donc à identifier des pratiques qui permettent de compenser ces pertes. La place du sol dans les prises de décision des agriculteurs a été appréhendée et des mesures spécifiques des stocks de carbone des sols ont complété l'enquête, pour mieux comprendre les logiques des pratiques mises en oeuvre et en cerner les effets. Nos résultats montrent que les agriculteurs maîtrisent « l'objet sol » dans ses composantes physiques ; la matière organique est un indicateur reconnu qui conditionne l'organisation des cultures sur l'exploitation. En Guyane, les agriculteurs mobilisant des pratiques à faible impact ont des systèmes de production efficients au niveau économique et environnemental (carbone et gaz à effet de serre). Mots clés : système de culture / Amazonie / petite agriculture tropicale Abstract-Identification and evaluation of agricultural practices that store soil carbon, a first step towards low impact agriculture. In French Guiana, the general environmental context and the growing need for energy and food products, linked to population growth, are responsible for increasing pressure on natural resources through land use changes. Low impact practices are emerging in the aim of reconciling production and environmental objectives. In French Guiana slash and burn practices are still used to increase agricultural area, and lead to a large loss of carbon. A field survey was carried out in order to understand the place of soil in farmers' choices, and to obtain a description of production systems and practices, focusing on identifying those with low impact on carbon dynamics. This step was realized through specific soil carbon stock measurements. Our results show that the "soil object" is mastered by farmers in terms of physical properties, and organic matter is a recognized indicator which is used to inform spatial management of farming systems. Farmers mobilizing low-impact practices have efficient production systems for their economic and environmental benefits.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [30 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02924485
Déposant : Christelle Raynaud <>
Soumis le : vendredi 28 août 2020 - 10:13:17
Dernière modification le : mercredi 16 septembre 2020 - 14:36:13

Fichier

2020_Blanfort_Cah.Agr.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale 4.0 International License

Identifiants

Collections

Citation

Amandine Courte, Nathalie Cialdella, Alexandre Muller, Vincent Blanfort, Jean-Luc Bochu, et al.. Identification and evaluation of agricultural practices that store soil carbon, a first step towards low impact agriculture. Cahiers Agricultures, EDP Sciences, 2020, 29, 9p. ⟨10.1051/cagri/2020019⟩. ⟨hal-02924485⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

59