Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Analyse des différences entre systèmes avec PRO (produits résiduaires organiques) et engrais minéraux : quantification substitution des engrais N et du temps de travail (projet MétaMétha)

Résumé : Le projet a consisté en l’équipement et la caractérisation d’un dispositif expérimental composé de 4 parcelles (24x75 m) correspondant à 4 systèmes (effluents bruts ; digestat brut ; digestats après séparation de phase ; engrais minéral) sur lesquels différents produits résiduaires organiques (PRO) ont été épandus au cours d’une rotation blé, colza, blé. Des mesures ont été effectuées sur le terrain (azote du sol, lessivage, gaz à effet de serre, exportation par les récoltes, etc.). En complément, la modélisation a permis d’aboutir au bilan azoté de chaque système. Suite à l’étude de la qualité de la matière organique des PRO, le stockage dans le sol de la matière organique a été simulé à long terme : les digestats permettent un stockage légèrement inférieur au effluent non méthanisés. Enfin, une analyse de cycle de vie (ACV) à l’échelle de la parcelle a été conduite : les scénarios impliquant des digestat se positionnent de façon intermédiaire vis-à-vis des autres scénarios (le point de vigilance porte sur les émissions de nitrates). En se basant sur le référentiel « barème d’entraide » des Chambres d’agriculture, nous avons estimé les coûts complets du passage des différents matériels d’épandage des PRO ou de l’azote minéral utilisés sur l’essai. Ces coûts ont été multipliés par le nombre de passages des matériels dans chaque système pendant les 3 ans afin d’estimer les coûts à la rotation. Cela nous a permis d’obtenir des coûts d’épandage pour 1 m3 de PRO et aussi une estimation du coût d’épandage d’une unité (kg) d’azote total dans chaque système étudié. Par exemple, l’azote minéral est 5 fois moins coûteux à épandre que le fumier et 4 fois moins coûteux à épandre que le digestat liquide. Cependant, si on tient compte du prix d’achat des fertilisants minéraux (N, P, K), les charges pour la fertilisation sont, dans le système sans apport de PRO, supérieures aux charges d’épandage dans les systèmes avec PRO (effluents bruts ou digestats) d’environ 100 € par ha et par an. Une étude complémentaire, cette fois à l’échelle de l’exploitation, a été conduite pour étudier l’impact de l’éloignement des parcelles et le choix du matériel d’épandage sur les coûts et le nombre de jours nécessaires pour l’épandage du digestat.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03222186
Contributor : Antoine Savoie <>
Submitted on : Monday, May 10, 2021 - 10:23:40 AM
Last modification on : Monday, August 23, 2021 - 10:12:03 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, August 11, 2021 - 6:40:38 PM

File

2020METAMETHA_L4.5_V3.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03222186, version 1

Collections

Citation

Antoine Savoie. Analyse des différences entre systèmes avec PRO (produits résiduaires organiques) et engrais minéraux : quantification substitution des engrais N et du temps de travail (projet MétaMétha). [Contrat] INRAE. 2020, 17p. ⟨hal-03222186⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

10