Contributions of animal genetics to the agroecological transition of livestock farming systems - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles INRAE Productions Animales Year : 2021

Contributions of animal genetics to the agroecological transition of livestock farming systems

Contributions de la génétique animale à la transition agroécologique des systèmes d’élevage

(1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (2) , (1) , (1) , (1)
1
2
Alain Ducos

Abstract

Livestock production systems have considerably evolved over the 20th century. Research in animal breeding and genetics and the implementation of genetic improvement programmes have played an important role in this evolution. Today, the dominant model, characterized by an intensive use of inputs, a very high degree of specialization of production systems and the search for ever lower production costs, is questioned. A now widely shared objective is to contribute to the emergence of sustainable, equitable, healthy and environmentally-friendly food systems. Agroecology is a means to achieve this goal and a guide to the necessary transition of livestock systems, to which animal genetics must contribute. Examples of past, current and potential contributions are presented and positioned according to five agroecological principles proposed as a guide to the evolution of livestock systems. Most of them, such as the selection of animals resistant to different infectious diseases or making a more efficient use of feed, correspond to low levels of agroecological transitions in that they do not question the foundations, components or general design of production systems. Further contributions aimed at a strong transition, based on an in-depth redesign of livestock systems, should be developed in the future.
Les filières et systèmes d’élevage ont considérablement évolué au cours du XXe siècle. La recherche en génétique animale et la mise en place des programmes d’amélioration génétique ont joué un rôle important dans cette évolution. Aujourd’hui, le modèle dominant, caractérisé par une utilisation intensive d’intrants, une très grande spécialisation des systèmes et la recherche de coûts de production toujours plus bas, est remis en cause. Un objectif désormais largement partagé est de contribuer à l’émergence de systèmes alimentaires durables, équitables, sains et respectueux de l’environnement. L’agroécologie est un moyen pour atteindre cet objectif et guider la nécessaire transition des systèmes d’élevage, à laquelle la génétique animale doit contribuer. Des exemples de contributions passées, actuelles et potentielles sont présentés et positionnés selon cinq principes d’agroécologie proposés pour guider l’évolution des systèmes d’élevage. La plupart, telles que la sélection d’animaux résistants à différentes maladies infectieuses ou valorisant de façon plus efficace leur alimentation, correspondent à des niveaux de transition agroécologique faible, dans la mesure où elles ne remettent pas en cause les fondements, les composantes ou la conception générale des systèmes. De nouvelles contributions, visant une transition forte, fondée sur une reconception en profondeur des systèmes d’élevage, sont à développer à l’avenir.

Dates and versions

hal-03360535 , version 1 (30-09-2021)

Licence

Attribution - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Alain Ducos, Frédéric Douhard, Davi Savietto, Marion Sautier, Valérie Fillon, et al.. Contributions de la génétique animale à la transition agroécologique des systèmes d’élevage. INRAE Productions Animales, 2021, ⟨10.20870/productions-animales.2021.34.2.4773⟩. ⟨hal-03360535⟩
64 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More