Rapport d'activité du projet DEFIFORBOIS (DEveloppement et durabilité de la FIlière FORêt-BOIS en région Centre) - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2021

Rapport d'activité du projet DEFIFORBOIS (DEveloppement et durabilité de la FIlière FORêt-BOIS en région Centre)

Abstract

Sustainable forest management and fuel wood production in the Center-Val de Loire region How can we harvest trees on the poor forest soils of the Center region to sustainably produce fuel wood? For the past ten years, mechanical harvesting has been carried out in poor or declining stands, then the whole tree is ground up to produce chips for biomass boilers (the whole tree extraction method). Grinding small branches, twigs, and sometimes even leaves and dead wood, exports many more minerals from forest stands than when logging residue is left in the forest (this is a comparison here). The risks are reduced soil fertility and habitat destruction, which are contrary to sustainable forest management practices. As society demands more materials and more renewable energy, how can we harvest and manage these stands without decreasing soil fertility? What reforestation techniques can we implement to give our forests a bright post-harvest future? Together, the INRAE, FCBA, ONF, CNPF, Unisylva and Arbocentre have analyzed harvesting techniques for forest chip production and their impact on soil fertility and biodiversity. These institutions propose testing the behavior of new species in plantations to ensure sustainable management of the region's forests in the context of a climate emergency. Analysis of harvesting practices for wood energy in the Centre-Val de Loire region, and adapted new species An analysis of the harvesting equipment and human resources necessary for wood chip production was carried out by stand type based on the Arbocentre and FCBA databases. The study was based on 236 questionnaires sent to companies in the wood-products sector. At the same time, an environmental study focused on the sensitivity of soils to whole tree harvesting, at more than 4,300 sites in the National Forest Inventory (IGN) network and at 11 harvesting sites. We carried out technical, economic and environmental monitoring. We characterized volumes, species, soils, biodiversity before and after cutting, and quantified the nutrients exported to assess the impact of whole tree harvesting on soil fertility and biodiversity. This work complements the INSENSE and GERBOISE projects at the national scale. A parallel bibliographic analysis and overview of trials carried out in different French arboretums, linked to the ESPERENCE project, made it possible to establish the vulnerability of various tree species to climate change by forest region in France. This resulted in a list of species to test. Main results: Fuel-wood provenance: Forty percent of the chips for fuel-wood boilers comes from coppices being converted into even-aged stands, 30% from the harvest of young coppices, and 30% from maintenance operations or harvesting woody debris. Soils: Regional soils are mainly poor and acidic, highly deficient in phosphorus (P), potassium (K) and magnesium (Mg). Harvesting whole trees doubles nutrient exports. Associated with the export of woody debris and leaves, this practice can lead to fertility loss in these already poor soils. The practice also removes habitats that support biodiversity. Economy: The economically important forest species in the Center region are particularly vulnerable to expected climate change. Scots pine and pedunculate oak are threatened. The more resilient sessile oak should be favored. After harvesting, we recommend installing plantations of species adapted to the soil and to future climatic conditions, while maintaininga forested atmosphere supportive of biodiversity.
Gérer durablement les forêts de la région Centre-Val de Loire et produire du bois énergie Comment récolter du bois dans les forêts pauvres de la région Centre pour produire durablement des matériaux et énergies renouvelables ? Depuis dix ans, pour les peuplements pauvres ou dépérissants, se développe une pratique de récolte mécanique suivie d’un broyage des arbres entiers pour produire des plaquettes forestières à destination des chaufferies biomasses. En broyant petites branches, brindilles, parfois feuilles et bois mort, on exporte des parcelles forestières beaucoup plus de minéraux, au risque de diminuer la fertilité des sols et de supprimer des habitats, ce qui est contraire à la gestion durable des forêts. Alors que la société demande plus de matériaux et d’énergie renouvelable, comment récolter et gérer ces peuplements sans détériorer la faible fertilité des sols ? Quel reboisement pour leur donner un avenir après récolte ? INRAE, FCBA, ONF, le CNPF, Unisylva et Arbocentre ont analysé les techniques de récolte en plaquettes forestières, leurs impacts sur la fertilité du sol et la biodiversité, et proposent d’expérimenter le comportement de nouvelles essences en plantation avec le souci d’assurer une gestion durable des forêts de la région dans le contexte d’urgence climatique. Analyse des pratiques de récolte du bois énergie sur les forêts de la région, et nouvelles essences potentielles Une analyse des matériels de récolte du bois énergie et des moyens humains par type de coupe et de peuplement a été réalisée à partir des bases de données d’Arbocentre et de FCBA ; 236 questionnaires ont été envoyés aux entreprises de la filière forêt-bois. En parallèle, l’étude environnementale a porté sur la sensibilité des sols aux récoltes par arbres entiers en s’appuyant sur plus de 4 300 points de relevés de l’inventaire forestier national (IGN) et sur neuf chantiers de récolte. DEFIFORBOIS a permis de réaliser un suivi technico-économique et environnemental en caractérisant les volumes, les essences, les sols, la biodiversité avant et après la coupe, et par suite, en quantifiant les nutriments exportés et d’évaluer l’impact sur la fertilité des sols et sur la biodiversité. Ces travaux complètent les projets INSENSE et GERBOISE à l’échelle nationale. Une analyse bibliographique et une synthèse des essais dans différents arboretums français en lien avec le projet ESPERENSE ont permis d’établir la vulnérabilité des essences au changement climatique par région forestière en France métropolitaine, et une liste d’essences à tester. Les principaux résultats sont les suivants : Le bois forestier des chaufferies provient à 40% de taillis sous futaie convertis en futaies, à 30% de coupes rases de taillis pauvres et à 30% de travaux d’entretien ou de récupération de branches. Les sols régionaux sont très majoritairement pauvres et acides, fortement carencés en phosphore (P), potassium (K) et magnésium (Mg). La récolte des arbres entiers double les exports de nutriments par rapport à une exploitation traditionnelle. Associée à l’export de bois morts et de feuilles, elle peut conduire à la perte de fertilité des sols pauvres et supprimer des habitats utiles à la biodiversité. Les essences forestières à enjeu économique de la région Centre sont particulièrement vulnérables au changement climatique attendu. Le pin sylvestre et le chêne pédonculé sont menacés. Le chêne sessile, plus résilient, doit être favorisé. Après coupe, il est préconisé de replanter des essences adaptées au sol et au climat futur en gardant un accompagnement ligneux peu concurrent maintenant ambiance forestière et biodiversité. Principaux résultats de valorisation : Lors de 19 réunions de présentation des services rendus par la forêt et le bois à la société, le principe d’une gestion dynamique de la forêt permettant de séquestrer, stocker et substituer plus de carbone fossile a été largement entendu. Une carte de sensibilité des sols forestiers, 52 fiches d’essences adaptées à la région Centre et un cahier des charges pour installer des plantations comparatives ont été établis. Plusieurs articles scientifiques et techniques ont été soumis à la publication. Des préconisations de récolte et un outil d’aide à la décision pour une gestion adaptée aux sites ont été formulés.
Fichier principal
Vignette du fichier
Defiforbois_21_013_RapportScientifiqueDEFIFORBOIS_VRegion_2021_0105_diffusable.pdf (5.56 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03540587 , version 1 (31-01-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03540587 , version 1

Cite

Nathalie Korboulewsky, Eric de La Rochère, J.F. Dhôte, Brigitte Musch, Chloé Boldrini, et al.. Rapport d'activité du projet DEFIFORBOIS (DEveloppement et durabilité de la FIlière FORêt-BOIS en région Centre). [Rapport de recherche] INRAE, UR EFNO. 2021, pp.45. ⟨hal-03540587⟩
88 View
74 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More