Ecohydrologie urbaine et changement climatique - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Proceedings of the International Association of Hydrological Sciences (IAHS) Year : 2021

Urban EcoHydrology and climate change

Ecohydrologie urbaine et changement climatique

Abstract

Due to global change, cities of the future will have to deal with more intense runoff and longer drought sequences, in addition to a growing urban and peri-urban population. French Mediterranean cities, such as Toulon, are already densely urbanised and exposed to the effects of global warming. The adaptation of their infrastructures is problematic. Cities with high development potential, such as Dakar, offer the opportunity to imagine other solutions for the management of water resources and its extremes in the context of global change. In particular, it is a question of managing the flows of water and substances linked to intense runoff events according to an ecohydrological logic that makes it possible to reduce environmental risks and increase social and economic benefits. To do this, we use a hydrologically-based geomatics model (IRIP) that produces predictive maps of areas of generation, transfer and accumulation of intense runoff and associated nutrients. This allows us to target effective intervention areas to reduce risks and increase water resources, for example by simulating land use change in appropriate locations and at the same time stimulating specific biological processes. The fundamental principle of ecohydrology is to balance energy flows with biological metabolic flows at the subcatchment scale. The mapping of intense runoff processes is a first step illustrated in this article for the cities of Toulon and Dakar. This first step is part of the Dakar'2030 project, which aims to rethink urban development and adapt it to climate change.
En raison du changement global, les villes du futur devront faire face à des ruissellements plus intenses et à des séquences de sécheresse plus longues, en plus d'une population urbaine et périurbaine croissante. Les villes méditerranéennes françaises, comme Toulon, sont déjà densément urbanisées et exposées aux effets du réchauffement climatique. L'adaptation de leurs infrastructures est problématique. Les villes à fort potentiel de développement, comme Dakar, offrent l'opportunité d'imaginer d'autres solutions pour la gestion des ressources en eau et de ses extrêmes dans le contexte du changement global. Il s'agit notamment de gérer les flux d'eau et de substances liés aux événements de ruissellement intenses selon une logique écohydrologique qui permet de réduire les risques environnementaux et d'augmenter les bénéfices sociaux et économiques. Pour ce faire, nous utilisons un modèle géomatique basé sur l'hydrologie (IRIP) qui produit des cartes prédictives des zones de génération, de transfert et d'accumulation du ruissellement intense et des nutriments associés. Cela nous permet de cibler des zones d'intervention efficaces pour réduire les risques et augmenter les ressources en eau, par exemple en simulant un changement d'utilisation des terres dans des endroits appropriés et en stimulant en même temps des processus biologiques spécifiques. Le principe fondamental de l'écohydrologie est d'équilibrer les flux d'énergie avec les flux métaboliques biologiques à l'échelle du sous-bassin versant. La cartographie des processus de ruissellement intense est une première étape illustrée dans cet article pour les villes de Toulon et de Dakar. Cette première étape s'inscrit dans le cadre du projet Dakar'2030, qui vise à repenser le développement urbain et à l'adapter au changement climatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
piahs-384-331-2021.pdf (4.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03636993 , version 1 (11-04-2022)

Licence

Identifiers

Cite

Pascal Breil, Abdoulaye Faty, Didier Orange. Ecohydrologie urbaine et changement climatique. Proceedings of the International Association of Hydrological Sciences (IAHS), 2021, 384, pp.331 - 336. ⟨10.5194/piahs-384-331-2021⟩. ⟨hal-03636993⟩
62 View
22 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More