La structure des vocalisations des porcs nous renseigne sur la qualité de la relation humain-porc - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2022

La structure des vocalisations des porcs nous renseigne sur la qualité de la relation humain-porc

(1) , (1)
1

Abstract

Nous avons étudié le lien entre l’expression vocale des porcs et la qualité de la relation humain-porc. Trente porcelets ont été apprivoisés grâce à des interactions régulières avec un expérimentateur, pendant deux semaines trois fois par jour à partir du sevrage ; tandis que 30 autres porcelets n’ont reçu que le contact nécessaire à leur bon élevage. Deux semaines plus tard, nous avons enregistré leur comportement et les vocalisations émises en présence de l’expérimentateur pendant cinq minutes. Le test a été reproduit deux semaines plus tard, après une période de conditionnement utilisant la présence et les contacts humains comme récompense pour tous les porcelets, censée conduire à une relation humain-porcelet positive pour tous les porcelets. La structure des grognements a été analysée. L’apprivoisement entraîne bien une attraction positive vers l’expérimentateur. Les grognements produits par les porcelets apprivoisés étaient plus courts que ceux produits par les porcelets non apprivoisés (moyennes (se) : 305 (2.6) vs. 351 (3.9) ms, p< 0.01). Lorsque les porcelets étaient proches de l’expérimentateur, leurs grognements étaient plus courts que lorsqu’ils étaient plus loin. La différence de durée était plus importante pour les porcelets non apprivoisés que pour les porcelets apprivoisés (durée des grognements pour les porcelets non apprivoisés lorsqu’ils étaient éloignés : 357(4.3) et proches 335(8.4) ms ; pour les porcelets apprivoisés lorsqu’ils étaient éloignés 325(3.4) et proches 272(3.9) ms pour les apprivoisés, p< 0.05). Lorsque les porcelets non apprivoisés étaient proches de l’expérimentateur, la fréquence dominante moyenne de leurs grognements était plus élevée que lorsqu’ils étaient situés plus loin ; mais cela n’a pas été le cas pour les porcelets apprivoisés (porcelets non apprivoisés éloignés : 323(1,9) Hz et proches 350(4,2) Hz ; p< 0,05 ; pour les porcelets apprivoisés éloignés 320(1,9) et proches 342(2,3) Hz, p> 0,05). Cet effet ne s’est pas maintenu après le conditionnement. En conclusion, la structure (i.e. durée, fréquence dominante) des grognements des porcs est étroitement liée à la qualité de la relation humain-porc. Les vocalisations sont donc probablement fondamentales dans la communication porcs-humains.
Not file

Dates and versions

hal-03706321 , version 1 (27-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03706321 , version 1

Cite

Céline Tallet, Avelyne S Villain. La structure des vocalisations des porcs nous renseigne sur la qualité de la relation humain-porc. 51. Colloque de la Société Française pour l'Etude du Comportement Animal (SFECA), May 2022, Clermont-Ferrand, France. pp.48. ⟨hal-03706321⟩

Collections

INRAE
6 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More