Exposition aux AGPI-LC dans les premiers mois de vie et neurodéveloppement jusqu’à 3,5 ans des enfants de l’étude ELFE - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Exposition aux AGPI-LC dans les premiers mois de vie et neurodéveloppement jusqu’à 3,5 ans des enfants de l’étude ELFE

(1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1)
1

Abstract

Introduction et but de l’étude : En 2016, la Commission européenne a rendu obligatoire l'ajout d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPI-LC) dans toutes les préparations pour nourrissons. Pourtant, le niveau de preuve sur l’effet de cette supplémentation sur le développement de l’enfant est encore limité. Dans ce contexte, notre objectif était d’évaluer dans quelle mesure la consommation d’une préparation infantile (PI) enrichie ou non en AGPI-LC à l’âge de 2 mois était associée au neurodéveloppement des enfants entre 1 et 3,5 ans. Matériel et méthodes : Les données de plus de 16 809 enfants de l’Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance (ELFE) ont été analysées. Le mode d’alimentation et le cas échéant, le nom exact des PI consommées, ont été collectés par questionnaire à la maternité, mensuellement entre 2 et 10 mois, puis à 1 an. Pour chaque PI consommée dans la cohorte, la liste des ingrédients et la composition nutritionnelle ont ensuite été collectées. Le type de lait consommé par l’enfant à 2 mois a été catégorisé en 3 groupes : lait maternel exclusivement, PI enrichie en AGPI-LC, PI non enrichie en AGPI-LC. Pour les enfants en allaitement mixte, ils ont été classés en fonction de la PI consommée. Le neurodéveloppement de l’enfant a été mesuré à 1 an avec le questionnaire parental Child Development Inventory (CDI) ; à 2 ans avec le questionnaire parental MacArthur-Bates Communicative Development Inventories (MB) ; à 3,5 ans avec l’épreuve Picture Similarities(British Ability Scale) par un enquêteur formé. Les associations entre le type de lait consommé à 2 mois et le neurodéveloppement de l’enfant ont été testées par régressions linéaires multiples tenant compte de la durée totale de l’allaitement et ajustées sur les principaux facteurs de confusion, notamment le niveau socioeconomique du foyer. Résultats et Analyse statistique : A l’âge de 2 mois, 35 % des enfants étaient encore exclusivement allaités, 24 % recevaient une PI enrichie en AGPI-LC et 41 % une PI non enrichie en AGPI-LC. Nos analyses n’ont pas mis en évidence d’association entre l’enrichissement (vs sans enrichissement) en AGPI-LC des PI consommées à 2 mois et les scores de neurodéveloppement des enfants de 1 à 3,5 ans (tailles d’effet inférieures à 0.20 écart-type). En revanche, une durée totale d’allaitement plus longue était associée à de meilleures performances aux trois mesures de neurodéveloppement examinées. Les résultats sont similaires après l’exclusion des enfants prématurés (33-37 semaines d’aménorrhée) ou celle des enfants allaités. Conclusion : Notre étude indique que la consommation de PI enrichies en AGPI-LC à l’âge de 2 mois n’est pas associée à un meilleur neurodéveloppement des enfants entre 1 et 3,5 ans. Les prochaines études devront tenir compte précisément du type et de la dose d’AGPI-LC utilisés pour l’enrichissement, de l’équilibre entre AGPI oméga 6 et oméga 3, et de la durée de la supplémentation.
Not file

Dates and versions

hal-03739189 , version 1 (27-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03739189 , version 1

Cite

Pauline Martinot, Marion Taine, Barbara Heude, Sandrine Lioret, Marie-Aline Charles, et al.. Exposition aux AGPI-LC dans les premiers mois de vie et neurodéveloppement jusqu’à 3,5 ans des enfants de l’étude ELFE. Journées francophones de Nutrition, Nov 2019, Rennes, France. ⟨hal-03739189⟩
7 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More