L'alimentation sur mesure des truies : des gains majeurs d’efficience - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Poster Year :

L'alimentation sur mesure des truies : des gains majeurs d’efficience

(1) , (1) , (1)
1

Abstract

Deux outils d’aide à la décision, un concernant les truies gestantes, l’autre les truies en lactation, pouvant être incorporés dans des équipements d’alimentation de précision ont été développés en langage Python. Ces outils ont été construits sur la base du modèle InraPorc. Les apports nutritionnels sont calculés chaque jour et pour chaque truie en utilisant une approche factorielle prenant en compte les informations disponibles : génotype, rang de portée, prolificité (attendue ou réelle), stade de gestation/lactation, et état corporel (poids et épaisseur de lard dorsal). Dans un premier temps, l’approche a été testée par simulation sur des bases de données provenant du CDPQ (Canada) et de l’IFIP. L’alimentation sur mesure, basée sur le mélange de deux aliments qui diffèrent par leurs teneurs en nutriments, a été simulée en comparaison avec l’alimentation conventionnelle en utilisant un seul aliment. Pour les truies en gestation, les résultats issus de simulations indiquent que l’alimentation sur mesure permettrait de réduire d’environ 25 % l’apport en protéines, de 17 % l’excrétion d’azote, de 15 % l’excrétion de phosphore et de 5 % le coût alimentaire comparativement à l’alimentation conventionnelle. De plus, une proportion plus élevée des truies aurait leurs besoins couverts en fin de gestation, notamment les plus jeunes, alors qu’une proportion plus faible serait suralimentée en début de gestation, notamment parmi les plus âgées. Les résultats simulés sont similaires chez les truies en lactation ; les besoins en lysine digestible sont couverts pour une plus grande proportion de truies recevant une alimentation sur mesure, par rapport à celles recevant une alimentation conventionnelle. Dans un deuxième temps, des expérimentations ont été mises en place à l’UE3P de Saint-Gilles afin de valider les résultats de simulations. Les fonds CI PHASE ont contribué à l’achat de robots d'alimentation et de capteurs. Pour les truies en gestation, les résultats indiquent que l’alimentation sur mesure permet des réductions d’environ 25 % des quantités de lysine ingérées sans diminuer la quantité d’aliment distribuée, d’environ 4 % du coût alimentaire par gestation (soit 3.4 € par gestation ou 8 € par tonne d’aliment) et 18,5 % et 9 % des rejets respectifs en azote et phosphore. Pour les truies en lactation, l’alimentation sur mesure a permis une réduction de l’ingestion de lysine de 23 %, du coût alimentaire de 10 % par lactation, de l’ingestion et excrétion d’azote de 20 et 28 % respectivement, et de l’ingestion et excrétion de phosphore de 19 et 42 % respectivement. Ces résultats permettent de valider ceux obtenus par simulation et soulignent l’intérêt majeur d’une alimentation adaptée à chaque individu.
Not file

Dates and versions

hal-03745881 , version 1 (04-08-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03745881 , version 1

Cite

Charlotte Gaillard, Raphaël Gauthier, Jean-Yves Dourmad. L'alimentation sur mesure des truies : des gains majeurs d’efficience. Journées d'animation scientifique du département Phase, May 2022, Poitiers, France. pp.70, Résumés des crédits incitatifs - JAS 2022. ⟨hal-03745881⟩

Collections

INRAE
3 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More