Goats’ preferences for four types of brushes and impact on their welfare - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2022

Goats’ preferences for four types of brushes and impact on their welfare

Préférences des chèvres vis-à-vis de quatre types de brosses et impact sur leur bien-être

(1) , (1) , (2) , (3) , (1) , (3)
1
2
3

Abstract

Offering brushes to goats could be a way to improve their welfare by satisfying their need for grooming, while providing them with occupational and sensory enrichment. This study aims to establish the use and preferences of goats for four types of brushes, and to assess the impact on their welfare. Four brushes were provided to a group of 50 lactating goats over two 6-week periods in March (P1) and June (P2): a fixed brush, two swivel brushes of small (mini) and medium (midi) size, and an automatic rotating brush. Behavioural observations (scans every 10 min, without individualisation) were carried out to study the use of the brushes: use for brushing (and area of the body brushed) or 'otherwise' (mainly oral manipulation). The impact of the brushes on goat welfare was assessed by health measures (abscesses, lameness, injuries, cleanliness) before and after each period, and behavioural measures (postures and activities) in P1 before and during brush access. The automatic brush was significantly the most used, followed by the midi and the fixed, and finally the mini. The automatic brush was used exclusively for brushing (91% of the scans where it was used) while the other three were also used 'otherwise' (26% to 31% of the scans). In P1, all brushes were used predominantly for head brushing (p<0.05). In P2, use changed for the midi (equal head and body use) and the automatic (majority body use, p<0.001). Access to brushes did not impact health and resulted in a decrease in the number of goats observed standing idle and rubbing against barriers (p<0.001), without impacting self-grooming. These results show that goats use the brushes differently, which makes them complementary. Their simultaneous provision constitutes an enrichment of the environment since they are all used and the impact on well-being is positive over the observation period (postponement of scratching on suitable supports and reduction of inactivity, boredom, etc.).
Proposer des brosses aux chèvres pourrait constituer un axe d’amélioration de leur bien-être en satisfaisant leur besoin de toilettage, tout en leur apportant un enrichissement occupationnel et sensoriel. Cette étude vise à établir l’utilisation et les préférences des chèvres pour quatre types de brosses, et à évaluer l’impact sur leur bien-être. Quatre brosses ont été mises à disposition d’un lot de 50 chèvres en lactation sur deux périodes de 6 semaines en mars (P1) et en juin (P2) : une brosse fixe, deux brosses pivotantes de taille petite (mini) et moyenne (midi), et une brosse rotative automatique. Des observations comportementales (scans toutes les 10 min, sans individualisation) ont été réalisées pour étudier l’utilisation des brosses : utilisation pour se brosser (et zone du corps brossée) ou ‘autrement’ (principalement manipulations orales). L’impact des brosses sur le bien-être des chèvres a été évalué par des mesures sanitaires (abcès, boiterie, blessures, propreté) avant et après chaque période, et comportementales (postures et activités) en P1 avant et pendant l’accès aux brosses. La brosse automatique a été significativement la plus utilisée, suivie par la midi et la fixe, et enfin la mini. La brosse automatique a été utilisée exclusivement pour se brosser (91 % des scans où elle est utilisée) alors que les trois autres le sont aussi ‘autrement’ (26 à 31 % des scans). En P1, toutes les brosses ont majoritairement servi à se brosser la tête (p<0,05). En P2, l’utilisation a évolué pour la midi (utilisations tête et corps équivalentes) et l’automatique (utilisation corps majoritaire, p<0,001). L’accès aux brosses n’a pas impacté la santé et a entraîné une diminution du nombre de chèvres observées debout inactives et à se frotter aux barrières (p<0,001), sans impacter l’auto-toilettage. Ces résultats montrent que les chèvres utilisent différemment les brosses, ce qui les rend complémentaires. Leur mise à disposition simultanée constitue bien un enrichissement du milieu puisqu’elles sont toutes utilisées et que l’impact sur le bien-être est positif sur la période d’observation (report du grattage sur des supports adéquats et réduction de l’inactivité, ennui…).
Fichier principal
Vignette du fichier
texte_5_bien-etre_animal_r-botreau.pdf (404.67 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03952675 , version 1 (23-01-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03952675 , version 1

Cite

Raphaëlle Botreau, Marie-Madeleine Mialon, M. Berthelot, L. Deschrevel, Bruno Meunier, et al.. Goats’ preferences for four types of brushes and impact on their welfare. 26. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (3R 2022), Idele; INRAE, Dec 2022, Paris, France. ⟨hal-03952675⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More