Veterinary pharmacy – a major challenge for sustainable livestock production - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles INRAE Productions Animales Year : 2022

Veterinary pharmacy – a major challenge for sustainable livestock production

La pharmacie vétérinaire – un enjeu majeur pour un élevage durable

Abstract

In Europe, veterinary drugs can only be marketed after obtaining a marketing authorisation (MA), based on a strict scientific evaluation of its quality, efficacy, safety and residues detected in food, by a competent public authority. Sales are also highly regulated, with a central role given to the farm veterinarian, together with rigorous traceability, thus ensuring consumer protection. Veterinary pharmacy is a key part of health and welfare management of farm animals. Proper use of drugs remains essential for more sustainable livestock production. The use of antimicrobials must be reduced to the strict minimum, as the selection and spreading of resistance genes must be prevented. On the other hand, the use of vaccines, anti-inflammatories or analgesics should be absolutely encouraged to control infectious diseases or improve animal welfare. Sometimes, because of the ecotoxicity of some drugs, or because of the existence of specific labels, new strategies must be developed for animal health management. In all these areas, even if there is still a lot of new knowledge to be acquired, practices to be changed or alternatives to be developed, French livestock farming has made great progress in recent years. What remains to be done is to communicate with the general public, which still has a very poor image of medicine in animal production.
Le médicament vétérinaire n’est pas un produit comme les autres. Ainsi, il ne peut être commercialisé qu’après obtention d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM), fondée sur une évaluation scientifique stricte de sa qualité, de son efficacité, de son innocuité, et des résidus retrouvés dans les denrées alimentaires, par une autorité publique compétente. De même, sa commercialisation est très encadrée, avec un rôle central du vétérinaire de l’élevage, et une traçabilité rigoureuse qui assure une protection efficace du consommateur. La pharmacie vétérinaire est une composante clé de la gestion de la santé et du bien-être des animaux d’élevage. Bien utiliser le médicament reste indispensable pour un élevage plus durable. Ainsi, il faut réduire l’usage des anti-infectieux au strict nécessaire, dans un environnement de lutte contre la sélection et la diffusion de gènes de résistances. A contrario, le recours aux vaccins, aux anti-inflammatoires ou aux antidouleurs doit être absolument encouragé pour lutter contre les maladies infectieuses ou améliorer le bien-être animal. Parfois, à cause de l’écotoxicité de certains médicaments, ou de par l’existence de chartes et de labels spécifiques, de nouvelles stratégies doivent être mises en place pour la gestion de la santé des animaux. Dans tous ces domaines, même s’il reste encore beaucoup de connaissances nouvelles à produire, de pratiques à changer ou d’alternatives à mettre au point, l’élevage français a fait de grands progrès ces dernières années. Reste à communiquer auprès du grand public qui conserve une image très dégradée du médicament en élevage.

Dates and versions

hal-04058287 , version 1 (04-04-2023)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Antoine Rostang, Catherine Belloc, Mily Leblanc Maridor, Hervé Pouliquen. Veterinary pharmacy – a major challenge for sustainable livestock production. INRAE Productions Animales, 2022, 35 (4), pp.245-246. ⟨10.20870/productions-animales.2022.35.4.7181⟩. ⟨hal-04058287⟩
31 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More