État des lieux de l’agriculture en zone inondable et péri-urbaine à l’échelle européenne - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Master Thesis Year : 2023

État des lieux de l’agriculture en zone inondable et péri-urbaine à l’échelle européenne

Abstract

The increase in the frequency and violence of floods is a consequence of global warming and soil artificialisation. The presence of agriculture in peri-urban areas could reduce the risk of flooding, according to public policy. However, agricultural and peri-urban environments are particularly sensitive, as flooding and urbanization represent strong pressures that jeopardize their viability. A method for characterizing agricultural exposure to flooding and urbanization using existing data has been established. It is being tested on a European scale, to verify its relevance to a variety of territories, and the compatibility of data from different countries. Data on agricultural parcels, flooding and land use were collected and cross-referenced to obtain agricultural areas in floodprone and peri-urban zones, as well as their characteristics (crops, surface area, etc.). Analysis on the scale of a city (carried out for Lille), showed precise and relevant results on the most exposed crops, the number of farms concerned and their technical orientation. The various case studies in Europe were then compared to demonstrate the relevance of this method in different territories. The comparison of cases does not seem relevant at first because of the diversity of the areas. Differences in data accuracy and reliability between cities in different countries, despite the European framework for data production, mean that the same precision of analysis is not possible for all case studies.
L’augmentation de la fréquence et de la violence des inondations sont une conséquence du réchauffement climatique et de l’artificialisation des sols. La présence d’agriculture en milieu périurbain pourrait réduire le risque d’inondation, selon les politiques publiques. Mais les milieux agricoles et péri-urbains sont particulièrement sensibles car les inondations et l’urbanisation constituent de fortes pressions, qui mettent en péril leur viabilité. Une méthode de caractérisation de l’exposition de l’agriculture aux inondations et à l’urbanisation à partir de données tierces a été établie. Elle est testée à l’échelle européenne, pour vérifier sa pertinence sur des territoires diverses, et la compatibilité de données venant de différents pays. Des données de parcellaire agricole, d’inondations et d’occupation du sol ont été collectées et croisées pour obtenir les surfaces agricoles en zone inondable et péri-urbaine ainsi que leur caractéristiques (culture, surface…). L’analyse à l’échelle d’une ville (réalisée pour Lille), a permis de montrer des résultats précis et pertinents sur les cultures les plus exposées, le nombre d’exploitations concernées et leur orientation technique. Puis les différents cas d’études en Europe ont été comparés pour témoigner de la pertinence de cette méthode sur différents territoires. La comparaison des cas ne semble pas pertinente dans un premier temps à cause de la diversité des zones. La différence de précision et de fiabilité des données entre les villes de différents pays, malgré le cadre européen de production des données, ne permet pas d’avoir la même précision d’analyses pour tous les cas d’études.
Fichier principal
Vignette du fichier
RollandL2023a.pdf (5.41 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04279614 , version 1 (10-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04279614 , version 1

Cite

Lucile Rolland. État des lieux de l’agriculture en zone inondable et péri-urbaine à l’échelle européenne : Rapport de stage - Délivrable de la tâche T 4.3. Sciences de l'environnement. 2023. ⟨hal-04279614⟩
70 View
46 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More