La caractérisation du fonctionnement biologique du sol en viticulture biologique peut être réalisée par l'analyse de la nématofaune - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2013

The characterization of the soil biological quality of organic viticulture can be achieved by analyzing soil nematofauna

La caractérisation du fonctionnement biologique du sol en viticulture biologique peut être réalisée par l'analyse de la nématofaune

Abstract

Soil nematofauna is a bioindicator that can highlight changes in biological functioning when changing agricultural practices. In the present study, the effects of conversion of vineyards to organic agriculture on biological soil quality were evaluated. Twenty four conventional plots and organic plots in Cruscades (Aude) were studied: they were divided into four groups: (1) conventional, (2) converted for 7 years (Bio 7 years), (3) converted for 11 years (Bio 11) and (4) converted for 17 (Bio 17). The nematofauna was analyzed in 96 soil samples (four samples per plot) taken from the surface layer of soil (0-15 cm). The more longer the conversion of plots to organic viticulture, the higher the biological activity of the soil; it is the abundance of non-plant parasitic nematodes that gives this indication. The effects of conversion on soil biological functioning were significant relatively late (≥ 11 years) after the change of practices. Moreover, the study of the functional diversity of nematodes shows that the soil remained disturbed in the organic as in the conventional system (no increasing complexity of the soil food web measured by the structure index).
La nématofaune du sol est un bioindicateur qui permet de mettre en lumière les changements de fonctionnement biologique lors de changement de pratiques agricoles. Dans l’étude présente, les effets de la conversion de vignobles en agriculture biologique sur la qualité biologique du sol sont évalués. Vingt-quatre parcelles d’un domaine viticole (Cruscades, Aude), conduites en conventionnel et en agriculture biologique ont été étudiées. Elles se répartissent en 4 groupes : (1) conduites en conventionnel (Conventionnel), (2) converties depuis 7 ans (Bio 7 ans), (3) converties depuis 11 ans (Bio 11 ans) et (4) converties depuis 17 ans (Bio 17 ans). La nématofaune a été analysée sur 96 échantillons de sol (4 échantillons par parcelle) prélevés dans la strate superficielle de sol (0-15 cm). Plus les parcelles sont converties en viticulture biologique depuis longtemps, plus l’activité biologique du sol est importante. Les effets de la conversion sur le fonctionnement biologique du sol sont significatifs relativement tardivement (≥ 11 ans). Par ailleurs, l’étude de la diversité fonctionnelle des nématodes montre que le sol reste aussi perturbé dans le mode de conduite biologique que dans le mode de conduite conventionnel (pas d’augmentation de la diversité fonctionnelle de la micro-chaînetrophique du sol mesurée par l’Indice de Structure).
Fichier principal
Vignette du fichier
2013_Villenave_IA_Vol32.pdf (544.42 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-04542878 , version 1 (11-04-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Patrice Coll, Edith Le Cadre, Anne Merot, Cécile Villenave. La caractérisation du fonctionnement biologique du sol en viticulture biologique peut être réalisée par l'analyse de la nématofaune. Innovations Agronomiques, 2013, 32, pp.391-400. ⟨10.17180/hmd4-mv27⟩. ⟨hal-04542878⟩
16 View
6 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More