Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Implication de la protéine kinase AMP-dépendante dans le contrôle de la masse musculaire : régulation de l’autophagie

Résumé : Le contrôle de la masse musculaire est sous la dépendance d'un équilibre entre les processus de synthèse et de dégradation. Sur le plan cellulaire, deux voies signalétiques majeures sont impliquées : la voie des facteurs de transcription de la famille FoxO qui contrôle l'expression des gènes impliqués dans les systèmes de dégradation (système ubiquitine-protéasome et autophagie), et la voie IGF-1/Akt/mTORC1 qui représente la voie majeure de la synthèse protéique. Nos travaux mettent en évidence, sur des cellules musculaires le rôle de la protéine kinase AMP-dépendante (AMPK) qui inhibe l'activité de la voie mTOR et régule les systèmes ubiquitine-protéasome et autophagiques de manière FoxO3 dépendante. Une nouvelle cible de l'AMPK a également été identifiée : la protéine Ulk1 qui possède une fonction clé dans l'activation de l'autophagie. Par ailleurs, nous avons montré le rôle centraldu facteur d'initiation à la traduction eIF3f dans l'induction de l'hypertrophie, et dans l'augmentation de l'activité de la voie mTORC1 associée. De plus, nous montrons que la surexpression d'un mutant d'eIF3f résistant à la dégradation est associée à une protection effective contre l'atrophie.
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02811230
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 09:30:48
Dernière modification le : vendredi 10 juillet 2020 - 03:44:46

Identifiants

  • HAL Id : tel-02811230, version 1
  • PRODINRA : 286960

Collections

Citation

Anthony Sanchez. Implication de la protéine kinase AMP-dépendante dans le contrôle de la masse musculaire : régulation de l’autophagie. Endocrinologie et métabolisme. Université Montpellier 1, 2012. Français. ⟨tel-02811230⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

8