Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Variabilité génétique des réponses de peur chez le canard

Résumé : Le canard mulard, hybride issu du croisement entre une femelle de l’espèce canard commun (Anas platyrhynchos), le plus souvent de génotype Pékin, et un mâle de l’espèce canard de Barbarie (Cairina moschata), expriment une peur de l’Homme exacerbée en élevage. Il semblerait cependant que le niveau d’expression de cette aversion varie en fonction du croisement commercial utilisé. Dans ce contexte, l’objectif de cette thèse était d’étudier la variabilité génétique des réponses surrénaliennes et comportementales liées à la peur chez le canard.Des effets hétérosis importants ont été mis en évidence sur les réponses comportementales de peur exprimées en présence de l’Homme ; l’hybride mulard exprimant une activité comportementale et un éloignement de l’Homme plus important que les deux génotypes parentaux Pékin et Barbarie. D’autre part, l’hybride mulard présente une réponse surrénalienne au stress de contention comparable à celle du génotype Pékin pour laquelle un effet additif important a été mis en évidence. Par la suite, l’étude des réponses de peur de six croisements issus de trois origines commerciales différentes a globalement confirmé ces différents effets du croisement. Parallèlement, si les différences mises en évidence entre des canards mulards de même origine commerciale ayant l’une des composantes parentales communes sont limitées, des profils de réponses surrénaliennes et comportementales de peur différents ont été caractérisés en fonction de leur origine commerciale.Un programme de sélection divergente sur la corticostéronémie suite un stress de contention chez le canard Pékin a ensuite été mis en place dans le but d’en étudier la faisabilité et les effets sur les réponses globales de peur. La lignée haute HCort présente une réponse surrénalienne à la contention supérieure à la lignée basse LCort dès la première génération de sélection. Après 5 cinq générations, la lignée HCort se différencie également de la lignée LCort par une corticostéronémie initiale et une capacité de réponse maximale des glandes surrénales significativement plus élevées. D’un point de vue comportemental, la lignée HCort présente une activité physique exacerbée en situation de stress et une peur de l’Homme moins marquée. Afin d’évaluer l’effet de cette sélection sur le croisement, les réponses de peur de canards mulards issus des canes Pékin de chaque lignée divergente ont ensuite été étudiées. Les hybrides mulards MHCort présentent une réactivité surrénalienne et une activité physique lors de la contention supérieures à celles des hybrides mulards MLCort. Les canards mulards MHCort présentent a contrario une peur de l’Homme plus importante que les canards mulards MLCort. En conclusion, ce travail de thèse a permis de mieux comprendre les mécanismes du déterminisme génétique des réponses de peur chez les canards et la sélection a permis l’obtention de lignées qui présentent des réponses de peur contrastées, en lignée pure mais aussi en croisement hybride mulard. Ces différences pourraient sans doute s’accentuer en prolongeant le processus de sélection mais une analyse plus exhaustive des conséquences sur d’autres paramètres (zootechniques, immunologiques, etc.) reste à réaliser.
Mots-clés : these
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/tel-02824918
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 23:11:39
Dernière modification le : vendredi 28 août 2020 - 17:36:02

Identifiants

  • HAL Id : tel-02824918, version 1
  • PRODINRA : 340821

Collections

Citation

Isabelle Arnaud. Variabilité génétique des réponses de peur chez le canard. Sciences du Vivant [q-bio]. Université François Rabelais (Tours), 2010. Français. ⟨tel-02824918⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

3