Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Impacts des anciennes utilisations agricoles sur la fertilité du milieu forestier actuel

Résumé : Depuis le siècle dernier, une partie des anciennes terres agricoles a été boisée. Le but de notre thèse était d'étudier les impacts des anciennes utilisations agricoles sur la fertilité des forêts actuelles du Massif Vosgien. Nous avons d'abord effectué une recherche historique, fondée sur l'analyse des cadastres napoléoniens établis pendant la première moitié du XIXème siècle. Nous avons retenu cinq catégories d'anciennes utilisations : les anciens champs, prés et jardins ainsi que les anciennes pâtures et les forêts anciennes. Les éléments historiques ainsi définis ont été mis en rapport avec les paramètres de fertilité du sol (profil pédologique, texture, pH, teneur en carbone et en azote, en cations échangeables et en phosphore) et de la végétation (structure, richesse floristique et valeurs indicatrices d'Ellenberg). Nous avons également testé la possibilité d'utiliser le rapport 15N/14N dans des sols et dans une fougère (Dryopteris carthusiana) comme marqueur des anciennes utilisations agricoles. Les anciennes terres agricoles boisées ont un pH plus élevé et un rapport C/N plus bas que les forêts anciennes. Les teneurs en phosphore et en cations échangeables sont également plus favorables dans les anciennes terres agricoles. Cette différence de fertilité entre anciennes utilisations agricoles est visible dans les valeurs du rapport 15N/14N du sol et de la fougère, plus basses dans les forêts anciennes. De même, le taux de recouvrement, la richesse floristique et les valeurs indicatrices d'Ellenberg pour l'azote et l'acidité sont plus élevés dans les anciens prés, champs et jardins que dans les anciennes pâtures et les forêts anciennes. La végétation reflète les différences de fertilité. Les différences de fertilité peuvent être interprétées comme une conséquence d'un transfert de fertilité de la forêt et des pâturages (prélèvement de litière, pâture, etc.) vers les champs et les jardins, via les déjections animales. Une telle différenciation de l'espace, encore perceptible un siècle plus tard, doit être prise en compte par la gestion forestière.
Type de document :
Thèse
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [157 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/tel-02842463
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 15:43:43
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Fichier

20486_20080215100215397_1.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02842463, version 1
  • PRODINRA : 20486

Collections

Citation

Waltraud Koerner. Impacts des anciennes utilisations agricoles sur la fertilité du milieu forestier actuel. Sciences du Vivant [q-bio]. Université Paris Diderot - Paris 7, 1999. Français. ⟨tel-02842463⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35

Téléchargements de fichiers

30