Effets de la dynamique des pratiques culturales lors de la conversion à l'Agriculture Biologique sur la végétation des prairies permanentes - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2009

Effets de la dynamique des pratiques culturales lors de la conversion à l'Agriculture Biologique sur la végétation des prairies permanentes

Abstract

The aim of this work was to identify the impact of farming practices on permanent grassland vegetation during the conversion from conventional to organic farming. We considered functional and species diversities in order to compare the different grassland categories based on the farming practices used over a period of six years - five years before conversion and one year after. We identified three categories of grasslands: those generally cut twice a year, those intensely grazed, and those that were used under diversified practices. We showed that grasslands characterised by cutting and low fertilization level have the highest species richness compared to the other two categories (23.2, 16.9 and 17 species, respectively), and the lowest pastoral index (45.9, 66.8 and 68.6, respectively). These cut paddocks also presented the highest functional diversity (i.e., richness of functional property attributes) for two of the properties studied: means of dispersal and establishment strategy as defined by Grime. Grasslands with diversified practices (grazing, cutting and nitrogen supply) were not characterised by any single or combined functional property attribute, to the contrary of the two other categories. Finally, farming practices alone do not explain all of the differences in vegetation. We therefore hypothesize that, first, the dynamics of permanent grassland vegetation following conversion to organic farming is only initiated by agricultural practices and, second, other key factors such as landscape characteristics affect these dynamics.
L'objectif de cette étude est de déterminer l'impact de pratiques agricoles lors de la conversion à l'AB sur la composition de la végétation herbacée prairiale, en considérant les pratiques passées de ces parcelles. Les conséquences des pratiques sont évaluées à partir des caractéristiques taxonomiques (richesse, diversité et équitabilité spécifiques), fonctionnelle (richesse en attributs de propriétés fonctionnelles pour chaque propriété) et agronomique (valeur pastorale) de la végétation. Une typologie des prairies basée sur les pratiques mises en oeuvre durant six ans (5 avant le début de conversion et 1 après) nous a permis d'établir 3 classes : l'une contenant des parcelles subissant généralement deux fauches annuelles, l'autre des parcelles avec une forte intensité de pâturage et la dernière contenant des parcelles avec des pratiques diversifiées. Nous montrons dans ce travail que les parcelles fauchées et peu fertilisées ont une richesse spécifique supérieure aux autres (23,2 et 16,9 et 17 espèces respectivement), mais une valeur pastorale plus faible (45,9 et 66,8 et 68,6 respectivement). Ces parcelles fauchées ont également une diversité fonctionnelle supérieure aux autres pour deux propriétés étudiées : mode de dispersion des semences et stratégie d'établissement selon Grime. Les parcelles avec des pratiques diversifiées ont une végétation fonctionnellement plus diversifiée. Enfin, les pratiques n'expliquent pas seules les différences de végétation. Nous supposons que la dynamique de végétation suite à la conversion à l'AB est juste initiée, et que les caractéristiques paysagères agissent également sur la composition taxonomique et fonctionnelle de la matrice prairiale.
Fichier principal
Vignette du fichier
29680_20090121045934306_1.pdf (142.31 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02662928 , version 1 (31-05-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-02662928 , version 1
  • PRODINRA : 29680

Cite

Etienne Gaujour, Bernard Amiaud, Jean-Louis J.-L. Fiorelli, Catherine C. Mignolet, Xavier X. Coquil. Effets de la dynamique des pratiques culturales lors de la conversion à l'Agriculture Biologique sur la végétation des prairies permanentes. Innovations Agronomiques, 2009, 4, pp.229-238. ⟨hal-02662928⟩
51 View
17 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More